Mélanger les espèces pour produire des services écosystémiques : co-conception d'un outil d'intégration et de partage des connaissances scientifiques et empiriques en mobilisant les concepts de l'écologie fonctionnelle

par Marie-laure Balandier

Projet de thèse en Agro-écologie

Sous la direction de Safia Mediene et de Muriel Morison.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (Paris ; 2015-....) , en partenariat avec Agronomie-Grignon - UMR AgroParisTech/INRA (laboratoire) et de AgroParisTech (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Mélanger les espèces est une pratique agroécologique centrale qui permet d'accroître le fonctionnement écologique des agroécosystèmes (résistance aux aléas, stabilité des performances, efficience d'utilisation des ressources, régulation des bioagresseurs) dans un contexte de changement global (réduction des intrants, changement climatique). Toutefois, cette pratique s'accompagne d'une complexification dans le choix et la conduite des cultures et requiert pour les agriculteurs des connaissances et des outils pour les aider dans sa mise en œuvre. Les objectifs de la thèse sont de (i) mobiliser un modèle théorique issu de l'écologie pour permettre de structurer des connaissances hétérogènes sur les mélanges d'espèces en intégrant les effets du milieu et des pratiques et d'évaluer les services rendus et (ii) de co-concevoir avec les futurs utilisateurs un outil de partage des connaissances sur les intérêts et les limites des mélanges d'espèces en considérant une diversité d'espèces et d'insertion et les services écosystémiques associés. La thèse s'articule autour de deux approches originales : le modèle Traits/Fonctions/Services, issu des concepts de l'écologie fonctionnelle et appliqué aux espèces cultivées et la co-conception d'outil pour et avec les futurs utilisateurs. Ces démarches mobilisent et combinent des connaissances (savoirs, données) à la fois scientifiques (issues de la recherche) et expertes (issues de la pratique).

  • Titre traduit

    Mixing species to produce ecosystem services : co-design of a tool integrating and sharing knowledge from science and practice by mobilizing concepts of functional ecology


  • Résumé

    Species mixture is a central agroecological practice that increases the ecological functioning of agroecosystems (resistance to hazards, performance stability, resource use efficiency, pest regulation) in a context of global change (reduction of chemical inputs, climate change). However, this practice is complex due to crop choice and cultivation and requires farmers to have knowledge and tools to assist them in its implementation. The objectives of the PhD are to (i) mobilize an ecological theoretical model to structure heterogeneous knowledge on species mixtures by integrating the effects of the environment and agricultural practices and evaluate the services rendered and (ii) to co-design with future users a knowledge-sharing tool on species mixtures, considering a diversity of mixtures and their associated ecosystem services. The thesis is based on two original approaches: the causal chain Traits / Functions/ Services, resulting from concepts of functional ecology and applied to cultivated species and the co-design of tools for and with future users. These approaches mobilize and combine both scientific (from research) and expert (from practice) knowledge.