La Réforme osirienne. Recherches sur les modes de diffusion d'un nouveau dogme, de l'Ancien au Nouvel Empire.

par Jean-baptiste Poussard

Projet de thèse en Égyptologie

Sous la direction de Bernard Mathieu.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec ASM - Archéologie des sociétés méditerranéennes (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Osiris, connu pour être le « dieu des morts » des anciens Égyptiens, est une figure paradoxale. On le connaît depuis l'Antiquité et il n'est pas rare de le rencontrer de nos jours dans les médias les plus divers. Pourtant, malgré des sources abondantes et des travaux réguliers le concernant, on ignore presque tout des mécanismes d'élaboration et de diffusion de son dogme, qui connut une expansion fulgurante à travers le pays dès la Ve dynastie (vers 2450 av. n.è.). Dans les sociétés antiques, religion et politique sont généralement intimement liées. L'un des modes de gouvernement peut résider alors dans la création de Réformes religieuses par le pouvoir en place. La Réforme osirienne est l'une d'entre elles et semble avoir été élaborée afin d'unifier l'ensemble de la société égyptienne autour de modèles de référence et de nouvelles croyances, tout en légitimant l'autorité en place. En appliquant une lecture politique aux corpus dits « religieux » de l'Égypte ancienne, cette thèse s'organisera autour de deux grands axes de recherche : l'expansion géographique de la Réforme osirienne, et ses modalités d'intégration.

  • Titre traduit

    The Osirian Reformation. Investigation on the means of dissemination for a new dogma, from the Old to the New Kingdom


  • Résumé

    Osiris, known as the god of the Dead of the ancient Egyptians, is a paradoxical figure. Indeed, it has been known since Antiquity and we can encounter it through different mainstream media. Despite many researches and sources about Osiris, we are ignoring almost everything about the modes of elaboration and dissemination of his dogma, which seems to have appeared from the 5th dynasty on (c. 2450 B.C.) and that widespread through the whole society in few years. During these ancient times, religious and political powers were usually inherently binded. Pharaonic power could see religious Reformations as ways of ruling the State. The Osirian Reformation seems to have been created to unify the Egyptian society by means of reference patterns and new beliefs together with justifying the State elite's power. Applying a political interpretation of the « religious » corpus of Ancient Egypt, this PhD thesis will deal both with the geographical development of the Osirian Reformation and its modes of integration.