Accrétion de la croûte océanique: caractérisation microstructurale et pétro-géochimique d'une coupe de référence dans les gabbros à la dorsale sud-ouest indienne

par Maël Allard

Projet de thèse en Géosciences

Sous la direction de Benoît Ildefonse et de Emilien Oliot.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec GM - Géosciences Montpellier (laboratoire) et de Manteau et Interfaces (equipe de recherche) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse traitera de l'accrétion de la croûte océanique, et plus spécifiquement de la construction magmatique des séries gabbroïques de la croûte océanique accrétée aux dorsales lentes. Ce type de croûte représente environ la moitié de la croûte océanique actuelle et est très hétérogène. Le travail proposé consiste à caractériser et quantifier en détail les processus de déformation dans une coupe de référence, dans une croûte formée à la dorsale sud-ouest indienne. Il sera réalisé sur des échantillons prélevés par forage dans le puits IODP U1473A lors de l'expédition IODP 360, en Décembre 2015-Janvier 2016. Il s'agira d'analyser une série d'échantillons afin de documenter la variabilité des microstructures et des paragenèses minéralogiques associées. On cherchera notamment à : - documenter l'évolution progressive des processus de déformation dans un contexte de refroidissement, depuis l'écoulement magmatique jusqu'à la déformation fragile, - quantifier les températures des déformations et caractériser les processus métamorphiques et métasomatiques mis en jeu lors du refroidissement de la croûte océanique, - contraindre les interactions entre magmatisme et tectonique dans le contexte de l'accrétion des gabbros à la croûte formée aux dorsales lentes. Le projet est pluridisciplinaire et intègre un volumineux travail analytique, en particulier la mesure EBSD des fabriques cristallographiques et le traitement de ces données, mais aussi la mesure des compositions minérales (EPMA, ICP-MS, …). Les échantillons sont disponibles au laboratoire Géosciences Montpellier (et une partie des données est déjà acquise); l'échantillonnage sera éventuellement complété à la carothèque IODP au 'Kochi Core Centre' au Japon. L'étude pourra par ailleurs être complétée par une série d'échantillons, aussi disponible au laboratoire, du puits IODP 735B situé dans la même région.

  • Titre traduit

    Accretion of the oceanic crust: microstructural and petro-geochemical characterization of a reference gabbro section at the southwest Indian ridge


  • Résumé

    Slow-spread oceanic crust represents about half of the present-day oceanic crust, and, unlike fast-spread crust, it is very heterogeneous. This PhD project will be about the accretion of the ocean crust, focusing on the magmatic construction of the gabbroic series of the crust formed at slow-spreading ridges. The objective of this project is to characterize and quantify in details the deformation processes in a reference section from the crust formed at the Southwest Indian Ridge. The work will be done using a series of samples obtained by drilling in IODP hole U1473A during IODP Expedition 360, in December 2015-January 2016. It will consist of measuring and analyzing the samples, to document the variability of the microstructures and associated compositions. We will aim in particular at documenting the progressive evolution of the deformation processes in a cooling setting, from magmatic flow to brittle deformation, and to constrain the interactions between magmatism and tectonics in the context of the accretion of gabbros to the ocean crust at a slow-spreading ridge. This is a multidisciplinary project that comprises a lot of analytical work, in particular the EBSD measurements of crystallographic fabrics and the processing of these data, but also the measurement of mineral compositions (EPMA, ICP-MS, …). Samples are available at Géosciences Montpellier (and part of the data is already acquired); the sampling will be possibly complemented at the IODP 'Kochi Core Center' in Japan. The studies could also be complemented by a series of sample, also available at Géosciences Montpellier, from ODP hole 735B located in the same region.