Développement de méthodes innovantes de sexage pour l'application de la Technique de l'Insecte Stérile chez les moustiques du genre Aedes

par Célia Lutrat

Projet de thèse en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Jeremy Bouyer, Eric Marois et de Renata Servan de almeida.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec ASTRE - Animal, Santé, Territoires, Risques et Ecosystèmes (laboratoire) depuis le 01-07-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse entre dans le cadre du projet ERC REVOLINC. Ce projet vise le contrôle d'insectes ravageurs des cultures et vecteurs de maladies par des méthodes de lutte novatrices et alternatives dérivées de la technique des insectes stériles (SIT). La méthode SIT consiste à élever en masse des mâles de l'insecte cible, puis à les stériliser par irradiation avant de les relâcher dans l'environnement, où ils entrent en compétition pour la reproduction avec leurs homologues sauvages, non stériles, diminuant ainsi la fécondité de la population et aboutissant à son contrôle. Le principal goulot d'étranglement de la SIT est généralement la disponibilité de quantités suffisantes de mâles stériles de qualité (présentant une bonne compétitivité) pour imposer un rapport mâles stériles/mâles sauvages suffisant pour réduire ou éradiquer les populations d'insectes cibles. Pour surmonter ces obstacles, la thèse vise à développer des méthodes de tri massif des mâles du genre Aedes. Cette thèse se déroule en partenariat avec l'INSERM/Université de Strasbourg, France (E. Marois), University of Manitoba, Winnipeg, Canada (S. Whyard) et IAEA, Vienna, Austria (J. Bouyer).

  • Titre traduit

    Development of innovative sexing methods for setting up the Sterile Insect Technique in Aedes mosquitoes


  • Résumé

    This PhD is part of the ERC REVOLINC project. The project aims to control plant pests and disease vectors by innovative control methods based on the Sterile Insect Technique (SIT). The SIT method consists in mass rearing males from the targeted insect species, then sterilizing them by irradiation and releasing them in the environment. There, they compete with wild non-sterile males for mating, which decreases the population fecundity and leads to its control. The main bottleneck to SIT is the generally the production of enough sterile males with a good competitiveness in order to set a sterile/wild ratio high enough to decrease or eradicate the populations of targeted insects. To overcome these obstacles, the REVOLINC project aims to develop a mass sex-separation method for Aedes males. This PhD is realized in partnership with INSERM/University of Strasbourg, France (E. Marois), University of Manitoba, Winnipeg, Canada (S. Whyard) and IAEA, Vienna, Austria (J. Bouyer).