La gestion dynamique de l'agrobiodiversité dans les paysages agroforestiers de Vavatenina, à Madagascar : études des connaissances locales, des pratiques et des réseaux

par Juliette Mariel

Projet de thèse en Sciences agronomiques

Sous la direction de Nicolas Gaidet-drapier, Stéphanie Carriere et de Vanesse Labeyrie.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec GREEN-GAIA - Gestion des Ressources renouvelables et environnement (laboratoire) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse vise d'une part à décrire et caractériser, dans l'espace (multi-échelle) et le temps (dynamique), les pratiques de gestion de l'agrobiodiversité à l'origine des paysages agroforestiers observés aujourd'hui dans la zone de Vavatenina de la région d'Analanjirofo. D'autre part, elle cherche à comprendre et expliquer ces pratiques en i) décrivant les connaissances locales sur les interactions écologiques dans les agroforêts et leur hétérogénéité entre agriculteurs/trices, ii) en étudiant la trajectoire passée de ces agroforêts et discuter de l'effet de facteurs de changement externes sur leurs évolution possibles, iii) en analysant le rôle des réseaux de circulation de connaissances et de plantes sur les pratiques observées et les connaissances documentées. Problématique : Quelles sont les pratiques de gestion dynamique de l'agrobiodiversité dans les agroforêts et les connaissances associées, et quel rôles les réseaux de circulation de connaissances et de plantes jouent-ils ? L'hypothèse principale est que les pratiques agroforestières de gestion de l'agrobiodiversité dépendent : i. des connaissances que détiennent les agriculteurs sur les interactions entre espèces et entre espèces et milieu; ii. des caractéristiques biophysiques de l'environnement, iii. de l'accès des agriculteurs/trices au matériel végétal et aux connaissances concernant sa gestion iv. de caractéristiques socio-économiques des ménages à l'origine de leurs stratégies et choix liés à leurs activités agricoles, et v. de facteurs exogènes de nature économique, sociale et environnementale (entre autres) auxquels ils doivent répondre.

  • Titre traduit

    Dynamic management of agrobiodiversity in the agroforestry landscapes of Vavatenina, Madagascar: studies of local knowledge, practices and networks


  • Résumé

    This stydy aims on the one hand to describe and characterize, in space (multi-scale) and time (dynamic), the agrobiodiversity management practices at the origin of the agroforestry landscapes observed today in the Vavatenina area of the Analanjirofo region. On the other hand, it seeks to understand and explain these practices by i) describing local knowledge on ecological interactions in agroforests and their heterogeneity among farmers, ii) studying the past trajectory of these agroforests and discussing the effect of external change factors on their possible evolution, iii) analysing the role of knowledge and plant circulation networks on observed practices and documented knowledge. Issue: What are the dynamic management practices of agrobiodiversity in agroforests and the associated knowledge, and what role do knowledge and plant circulation networks play? The main hypothesis is that agroforestry practices for agrobiodiversity management depend on: i. farmers' knowledge of species and species-environment interactions; ii. biophysical characteristics of the environment; iii. farmers' access to plant material and knowledge about its management; iv. socio-economic characteristics of households that drive their farming strategies and choices; and v. exogenous economic, social, environmental and other factors to which they must respond.