La mobilité quotidienne des mères solos en Île-de-France : le poids du genre et le rôle de l'espace dans la gestion des contraintes familiales

par Gonçal Cerdà beneito

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Sandrine Wenglenski et de Claire Hancock.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LVMT - Laboratoire Ville Mobilité Transport (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    L'évolution des villes a conduit à une complexification des déplacements quotidiens de leurs habitant·es. L'accélération des modes de transport, le rallongement des distances ou la ségrégation socio-spatiale ont eu comme conséquence une majeure dépendance à la mobilité, notamment parmi les catégories les plus modestes. En parallèle, l'évolution de la famille s'est traduite par l'émergence et la multiplication des familles monoparentales. À la tête de ces ménages se situent très majoritairement des mères solos. Ces dernières, dont beaucoup appartiennent aux catégories modestes, ont en charge la totalité de la gestion du travail domestique et sont les seules pourvoyeuses des revenus du ménage. La complexification des déplacements urbains et l'augmentation des familles monoparentales sont des phénomènes connus des sciences sociales. Cependant, ils ont rarement fait l'objet d'analyses croisées. Située au croisement de ces deux phénomènes, cette thèse s'intéresse à la mobilité quotidienne des mères solos. L'entrée par la mobilité quotidienne permet de se concentrer sur les activités de tous les jours en les situant dans le temps et dans l'espace. La monoparentalité étant majoritairement féminine, ce qui est souvent attribué aux inégalités systématiques entre femmes et hommes, je mobilise une approche par le genre qui s'appuie sur les théories et épistémologies féministes. Le but de cette thèse est donc de comprendre le rôle de la mobilité quotidienne des mères solos dans leur vie de tous les jours et, en particulier, vis-à-vis de la gestion des responsabilités familiales. Elle s'intéresse au poids du genre dans la mesure où il conditionne les contraintes et les capacités des mères solos, au quotidien. L'influence de l'espace est également interrogée, dans la mesure où il peut accentuer ou réduire les contraintes. La région Île-de-France est un exemple d'espace où les mères solos sont une catégorie assez représentée et où les déplacements sont nécessaires et complexes. Dans cette région métropolitaine avec un réseau de transports développé, il existe des contrastes entre zones centrales très denses et bien dotées en aménités de proximité, et d'autres espaces périurbains moins bien dotés. Une double approche méthodologique, quantitative et qualitative, est mobilisée. La première, basée sur l'exploitation de la dernière enquête de mobilité de l'Île-de-France (l'EGT 2010), permet d'appréhender les caractéristiques générales de la mobilité des mères solos, leurs spécificités et leurs différences au regard des déplacements des autres parents. L'approche qualitative, basée sur des entretiens semi-directifs, donne une image plus fine du quotidien des mères solos, de leurs ressources et stratégies, en particulier pour assurer les responsabilités familiales. Elle permet également de le mettre en regard avec le parcours biographique, et de comprendre le rôle des ressources spatiales.

  • Titre traduit

    Single-mothers' daily mobility in the Paris Region: the weight of gender and the influence of the space on the family constraints management


  • Résumé

    The evolution of cities has led to an increase in the complexity of daily travel for their inhabitants. The acceleration of transportation, the lengthening of distances and the socio-spatial segregation have resulted in a major dependence on mobility, particularly among the most modest categories. At the same time, the evolution of the family has resulted in the emergence and multiplication of single-parent families. The vast majority of these households are headed by single mothers. The latter, many of whom belong to low-income groups, are responsible for the entire management of domestic work and are the sole providers of household income. The increasing complexity of urban travel and the rise of single-parent families are well-known phenomena for social sciences. However, they have rarely been the subject of cross-analysis. At the intersection of these two phenomena, this research focuses on the daily mobility of single mothers. The entry through daily mobility allows us to focus on everyday activities by situating them in time and space. As single parenthood is predominantly a women's issue, which is often attributed to systematic inequalities between women and men, I mobilize a gender approach that draws on feminist theories and epistemologies. The aim of this research is to understand the role of single mothers' daily mobility in their everyday lives and, in particular, in relation to the management of family responsibilities. It focuses on the weight of gender as it conditions the constraints and capacities of single mothers in their daily lives. The influence of space is also examined, insofar as it can accentuate or reduce constraints. The Paris region is an example of an area where single mothers are fairly well represented and where travel is necessary and complex. In this metropolitan region with a well-developed transport network, there are contrasts between central areas that are very dense and well-endowed with local amenities, and other less well-endowed suburban areas. A double methodological approach, quantitative and qualitative, is used. The first, based on the latest Parisian household travel survey (EGT 2010), allows me to understand the general characteristics of the mobility of single mothers, their specificities and their differences with the other parents. The qualitative approach, based on semi-structured interviews, provides a more detailed picture of the daily lives of single mothers, their resources and strategies, in particular for meeting family responsibilities.