La parure épiscopale et abbatiale dans les royaumes de France et d'Angleterre (XIIIe-XIVe siècles) : images, représentations, performances.

par Kshanti Daluwathu Mulle Gamage

Projet de thèse en HISTOIRE DE L'ART spécialité Art médiéval

Sous la direction de Géraldine Mallet.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec CEMM - Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    La recherche s'attèle à retracer l'histoire, la conception et la portée des images qui peuplent les vêtements et insignes des hauts dignitaires de l'Eglise au bas Moyen Âge en France et Angleterre. L'étude comprend l'analyse des éléments les plus visibles du costume des évêques et abbés telles les mitres, chasubles et chapes, mais également la crosse, détenue également par les abbesses. L'idée est de mettre en lien les images représentées sur l'apparat épiscopal et abbatial et de concevoir cette élaboration comme une constellation complexe d'images se répondant, se complétant ou s'organisant comme une histoire théologique, politique et spirituelle. Grâce aux sources matérielles et textuelles, l'étude s'appuie sur l'espace transitoire de moments précis du rituel liturgique ou social pour mettre en lumière les différentes portées du langage corporel des clercs, masculins et féminins, et leur potentiel performatif.

  • Titre traduit

    Ornament and images on ecclesiastical vestments and insignia in late medieval France and England: representation and performance


  • Résumé

    This thesis investigates the history, conception and significance of images that decorated late medieval ecclesiastical vestments and insignia in France and England. The analysis will concentrate on the most visible pieces of bishops' and abbots' costumes, such as mitres, chasubles, copes but also croziers carried by abbots and abbesses. The objective is a comparative study of images across media, which will be interpreted as signs responding and complementing each other and organized in order to reflect theological, political and spiritual issues. Based on both material and textural evidence, the study considers the transitory space, created by liturgical or social ritual, and highlights the plurality of gendered body language and its perfomative potential.