Rôle des ARNs non codants dans la pathogenèse des infections liées à un entéropathogène émergent humain, Clostridium difficile

par Victor Kreis

Projet de thèse en Microbiologie

Sous la direction de Olga Soutourina et de Claire Janoir-jouveshomme.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Structure et Dynamique des Systèmes Vivants (Gif-sur-Yvette, Essonne) , en partenariat avec Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Clostridium difficile est la principale cause de diarrhées associées aux soins chez les adultes dans les pays industrialisés. L'incidence de ces infections continue à augmenter et cette tendance est accentuée par le vieillissement général de la population. C. difficile représente aujourd'hui un réel danger pour la santé humaine et animale. Mieux comprendre la régulation du processus de colonisation du tube digestif semble indispensable pour l'étude de ce pathogène émergent. Nous avons récemment découvert l'existence d'un grand nombre d'ARN régulateurs chez C. difficile. Nous allons utiliser des approches à haut débit pour identifier les ARNs induits au cours de l'infection comme d'importants facteurs de virulence. Nous avons déjà identifié plusieurs ARN régulateurs spécifiques à une souche particulièrement virulente qui peuvent contribuer à ce phénotype. Leur étude approfondie permettra d'anticiper l'émergence des nouvelles souches hypervirulentes et de mieux comprendre les moyens d'adaptation développés par ce pathogène. Ce projet permettra de découvrir le rôle des ARN dans le réseau de régulation contrôlant des processus indispensables pour le développement de C. difficile chez l'hôte. Ces données serviront au développement des nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques.

  • Titre traduit

    Role of non-coding RNAs in the pathogenesis of infections related to an emerging human enteropathogen, Clostridium difficile


  • Résumé

    Clostridium difficile is the leading cause of diarrhea associated with adult care in industrialized countries. The incidence of these infections continues to increase and this trend is accentuated by the general aging of the population. C. difficile represents today a real danger for human and animal health. Better understanding the regulation of colonization process of the digestive tract seems essential for the study of this emerging pathogen. We have recently discovered the existence of a large number of regulatory RNAs in C. difficile. We will use high throughput approaches to identify RNAs induced during infection as important virulence factors. We have already identified several regulatory RNAs specific to a particularly virulent strain that can contribute to this phenotype. Their in-depth study will make it possible to anticipate the emergence of new hypervirulent strains and better understand the adaptation methods developed by this pathogen. This project will allow to uncover the role of RNAs in the regulatory network controlling critical processes for the development of C. difficile in the host. These data will be used to develop new diagnostic and therapeutic approaches.