Identification et analyse fonctionnelle de nouveaux régulateurs de l'architecture des plantes

par Antoine Nicolas

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Patrick Laufs.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème (2015-.... ; Orsay, Essonne) , en partenariat avec IJPB Institut Jean-Pierre Bourgin (laboratoire) , Pôle MSM: Morphogenèse, Signalisation, Modélisation (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Contrairement à ce qui est observé chez les animaux, le développement des plantes est un processus continu se produisant tout au long de leur vie. En outre, la diversité des processus cellulaires participant à la morphogénèse y est plus limitée que chez les animaux : la croissance différentielle jouant un rôle essentiel dans l'établissement de l'architecture de base des plantes. Un module régulateur conservé impliquant une phytohormone, l'auxine et un petit groupe de facteurs de transcription, les protéines CUC (CUP-SHAPED COTYLEDON), joue un rôle central dans la régulation de la morphogenèse de la partie aérienne des plantes. Ceci inclut les méristèmes, les feuilles, les inflorescences, les fleurs, les organes floraux et les ovules. Comme la modification des profils ou des niveaux d'expression des gènes CUC a des effets majeurs sur de nombreux aspects de l'architecture végétale, nous faisons l'hypothèse que de multiples facteurs régulent l'expression de ces gènes et que ces facteurs jouent un rôle majeur dans le contrôle de l'architecture des plantes. Cette thèse vise à (i) identifier de nouvelles voies de régulation de l'expression des gènes CUC et (ii) analyser le rôle de ces voies dans la mise en place de l'architecture de l'espèce modèle Arabidopsis thaliana

  • Titre traduit

    Identification and analysis of novel regulators of plant architecture


  • Résumé

    Development in plants differs from what is observed in animals, as it is an ongoing process occurring throughout their entire life. In addition, the diversity of cellular processes at the basis of morphogenesis is more limited in plants than in animals, with differential growth playing an essential role in the establishment of the basic plant form. A conserved regulatory module involving the phytohormone, auxin, and a small set of transcription factors, the CUC (CUP-SHAPED COTYLEDON) proteins, has been shown to be a major regulator of the morphogenesis of the aerial plant part. This includes meristems, leaves, inflorescence stems, flowers, floral organs and ovules. Because modification of the expression patterns or levels of the CUC genes has major effects on many aspects of plant architecture, we make the hypothesis that multiple factors regulate the expression of these genes and that such factors regulating CUC expression have a major role in the control of plant architecture. Starting from an available yeast one-hybrid screen of CUC regulators, this thesis aims at (i) identifying novel pathways that regulate CUC gene expression and (ii) analysing the role of these pathways in the establishment of the architecture of the plant model Arabidopsis thaliana