Changement des risques liés aux extrêmes neigeux : impact sur les infrastructures dans les Alpes françaises dans un contexte de réchauffement climatique Current global warming induces a temporal non-stationarity for climate extremes.Snowfall which is linked with two major meteorological variables

par Erwan Le Roux

Projet de thèse en Océan, Atmosphère, Hydrologie

Sous la direction de Nicolas Eckert.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale terre, univers, environnement (Grenoble) , en partenariat avec IRSTEA Grenoble (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Le réchauffement climatique implique une non-stationnarité temporelle pour les extrêmes climatiques. La chute de neige, liée à deux variables météorologiques majeures: la température et les précipitations, est un choix idéal pour enquêter sur l'impact du changement climatique. Tout d'abord, nous développerons des modèles spatialement non-stationnaire d'extrêmes neigeux afin de produire des prédictions cartographiques des quantités liées aux chutes de neige. Ensuite, nous évaluerons explicitement l'impact des chutes de neige sur les infrastructures critiques comme par exemple lors de l'effondrement de toitures. Ce modèle d'impact sera basé sur la combinaison de nos prédictions cartographiques avec des modèles mécaniques basés sur le poids de neige ainsi que sur le type d'infrastructure. Ce travail sera réalisé sous la supervision de Guillaume Evin et Nicolas Eckert de l'équipe ETNA à l'IRSTEA de Grenoble, et en collaboration à l'INSA de Lyon.

  • Titre traduit

    Changes in risks related to snow extremes: Impact on critical infrastructures under a warming climate in the French Alp


  • Résumé

    Current global warming induces a temporal non-stationarity for climate extremes. Snowfall which is linked with two major meteorological variables, namely precipitation and temperature, is an ideal choice to investigate climate change's impact. First, this thesis aims to develop non-stationary spatial statistical models of snow extremes to produce forecast maps of snow-related quantities. Then, we intend to explicitly assess snowfall impact on critical infrastructures (e.g roof failure). This impact model will rely on the coupling of our forecast maps with mechanical models based on snow mass and infrastructure technology. This work will be realized under the supervision of Guillaume Evin and Nicolas Eckert from the ETNA team at IRSTEA Grenoble and in collaboration with INSA Lyon.