De l'Intelligence Artificielle à l'Interaction Humaine Artificielle : La Bataille pour la Reconnaissance entre la Conscience de Soi et la Conscience Produit Perçue

par Mohamed Hakimi

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Pierre Valette-Florence.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de gestion (Grenoble) , en partenariat avec Centre d'Etudes et de Recherches appliquées à la gestion (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Les produits intelligents, tels que les consommateurs les perçoivent, élicitent des comportements d'évitement selon les travaux d'Ardelet et consorts (2017). Cependant, ils pourraient s'avérer être la clé pour répondre aux enjeux environnementaux actuels. Les modèles d'acceptation de la technologie, et d'une manière plus générale, la littérature englobant l'étude de l'intention comportementale, n'ont toujours pas fourni d'éléments de réponse satisfaisant qui permettraient d'expliquer de telles réactions vis-à-vis des produits intelligents. Cette recherche vise à investiguer le concept de la perception d'une conscience produit expliquant l'ambivalence ressentie par les consommateurs au regard des objets intelligents. Plus précisément, elle considère le concept de Conscience comme principe fondamental de la compréhension du mécanisme d'ambivalence. Y seront abordés l'influence de la « Conscience Produit Perçue » sur l'intention comportementale à travers le « Besoin de Reconnaissance » identifié par la dialectique du Maître et de l'Esclave de Hegel (1977). Nous suggérons à travers ce projet de thèse que la perception d'une forme de proximité des produits avec l'humain (en termes d'intelligence) influence l'apparition d'interactions humaines auprès des consommateurs.

  • Titre traduit

    From Artificial Intelligence to Artificial Human Interaction: The Battle for Recognition Between Self-Consciousness and Perceived Product Consciousness


  • Résumé

    Smart products, as consumers perceive them, elicit ambivalent behaviors according to the work of Ardelet et al. (2017). However, they might be the key to address current environmental issues. Models of technology acceptance , and in a more broader view, the literature around behavioral intention has not yet provided satisfactory answers that would explain such reactions toward smart products. This research aims to investigate the concept of perceived product consciousness that explain the ambivalence felt by consumers with regard to smart objects. More specifically, it considers the concept of Consciousness as a fundamental principle to understand the mechanism of ambivalence. The influence of "Perceived Product Consciousness" on behavioral intention will be discussed through the "Need for Recognition" identified by the Master and Slave dialectic of Hegel (1977). We suggest through this thesis project that the perception of a form of proximity between products with humans (in terms of intelligence) influences the appearance of human interactions with consumers.