Développement d'une approche théranostique dans le cancer du poumon ciblant la voie de signalisation LKB1/mTOR/PD-L1

par Alizée Bouleau

Projet de thèse en Imagerie et physique médicale

Sous la direction de Vincent Lebon et de Charles Truillet.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Electrical, optical, bio-physics and engineering (Orsay, Essonne) , en partenariat avec Imagerie moleculaire in vivo (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Le cancer du poumon est la principale cause de mortalité liée au cancer en France mais aussi dans le monde entier. Les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) représentent environ 75 à 80 % des cancers bronchiques. De nombreux patients présentant un cancer du poumon sont uniquement diagnostiqués au stade métastatique, pour lequel le pronostic est très mauvais. Une des voies de signalisation qui est dérégulée et provoque une forte prolifération cellulaire est la voie mTOR. Il a été observé récemment qu'en plus d'augmenter la prolifération cellulaire, cette voie neutralise notre système immunitaire via la régulation d'un ligand PD-L1. Les méthodes actuelles pour déterminer un sous-type de tumeur du patient nécessitent une biopsie invasive. Dans cette thèse, nous voulons d'abord comprendre l'activation biologique de mTOR au sein du NSCLC et son impact sur l'expression du contrôle PD-L1. Dans une seconde étape, le/la doctorant(e) étudiera des biomarqueurs moléculaires non invasifs spécifiques à la voie mTOR ou PD-L1 pour l'imagerie TEP afin de développer une méthode capable de suivre et de quantifier l'expression de mTOR et PD-L1. L'idée serait alors d'associer un inhibiteur de la voie mTOR à un agent d'immunothérapie, puis de suivre l'effet des thérapies associées en imagerie.

  • Titre traduit

    Development of a theranostic approach in lung cancer targeting the LKB1/mTOR/PD-L1 signaling pathway


  • Résumé

    Lung cancer is the leading cause of cancer-related mortality, not only in France, but also around the world. Non-small cell lung cancer (NSCLC) accounts for about 75-80% of lung cancers. NSCLC accounts for a major part of all lung cancer cases and has a poor prognosis. The majority of lung cancer patients are diagnosed only at the metastatic stage, for which no cure is possible. mTOR pathway is one of the important signaling pathway that deregulates and causes a strong cell proliferation. It has been observed recently without clearly identifying the mechanism that this pathway neutralizes our immune system via for instance the regulation of a ligand PD-L1. Current methods for determining a tumor subtype of the patient require invasive biopsy. In this thesis, we want first to understand the biological activation of mTOR within NSCLC and its impact on the expression of PD-L1 control checkpoint. In the second hand, the student will study non-invasive molecular biomarkers specific to the mTOR or PD-L1 pathway for PET imaging in order to develop a method able to monitor and quantify the expression of mTOR and PD-L1. The idea will be then to associate an inhibitor of the mTOR pathway with an immunotherapy agent and then to monitor the effect of the combined therapies with the imaging method.