L'adoption d'un mode de vie actif chez des adultes avec une position socio-économique défavorable : une mise en mouvement par les dynamiques motivationnelles et interactionnelles

par Romain Debru

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Agnès Helme-guizon et de Christophe Pison.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de gestion , en partenariat avec Centre d'Etudes et de Recherches appliquées à la gestion (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    La pratique d'une activité physique régulière engendre de nombreux bénéfices sur la santé et le bien-être d'individus non malades, à risques ou encore atteints de maladies chroniques telles que le diabète ou la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). Néanmoins, en dépit des campagnes de prévention (PNNS, PNAPS), des recommandations du corps médical ou des actions de terrains, les personnes prennent conscience que l'activité physique est bonne pour la santé mais les comportements changent peu avec une quantité d'activité physique pratiquée qui reste modeste. C'est dans ce contexte que s'inscrit ce projet de thèse : Comment mettre les individus – et tout particulièrement les personnes à risques ou atteintes de BPCO – en mouvement ? Comment réussir à les motiver à changer leurs habitudes en vue de l'adoption durable d'un comportement bon pour leur santé et leur bien-être ? Ce travail s'appuiera sur des cadres théoriques comme la théorie de l'Auto-Détermination, les théories de l'engagement, les phénomènes de résistance au changement ou encore les différents modèles de traitement de l'information (probabilité d'élaboration, heuristique-systémique, impulsif-réfléchi). Afin de répondre à ces questions, deux phases seront réalisées. Une première phase qualitative où l'objectif sera d'identifier et comprendre les déterminants de l'(in)activité physique chez ces populations cibles (personnes à risques, BPCO). À la vue des nombreux facteurs pouvant influencer les comportements de santé (social, environnemental, psychologique, maladie…) une approche holistique sera utilisée. Celle-ci permettra d'appréhender les dynamiques motivationnelles et interactionnelles mais également les freins et les résistances à l'engagement durable dans de bons comportements de santé, notamment en termes d'activité physique. La seconde phase, expérimentale, aura comme objectif de tester l'effet de combinaisons de leviers (social, environnement, patient-ressource) sur la motivation et l'engagement durable dans une activité physique chez ces populations cibles. Ce projet visera également à évaluer si les nouvelles technologies (notamment les objets connectés) ainsi que les réseaux sociaux, qui, utilisés de façon adéquate, peuvent être insérés dans des usages individuels et collectifs et constituer une source de motivation favorable à l'adoption d'un comportement bon pour la santé et le bien-être des individus.

  • Titre traduit

    Implementing an active lifestyle in adults with low socio-economic position : motivational and interactional dynamics.


  • Résumé

    Physical activity has many benefits on health in disease exposed people, healthy and ill people (diabetes, chronic disease patients, e.g Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD). Despite prevention campaigns (PNNS, PNAPS), medical recommendations and local actions, people do not change their behavior. They are aware of the beneficial effects of regular physical activity but do not react for them own health. The practice of physical activity remains insufficient. In this context, we can consider two questions. How to make people – and especially disease exposed people and COPD patients – physically active? How to change their motivation and their habits in order to adopt a good and long-term active behavior for their health and well-being? This study will based on different theory such as the Self-Determination theory, engagement theory, behavior's resistance process and information's treatment pattern (elaboration likelihood, heuristic-systematic, reflective-impulsive). In order to answer these questions, two phases will be realized. First, the qualitative phase's aim will be to identify and understand the physical (in)activity factors in these populations (disease exposed people and COPD patients). A holistic approach will be used to highlight factors that can influence health behaviors (social, environmental, psychological, disease…). With this approach, it is possible to identify the motivational dynamics and also the barriers to the long-term engagement in healthy behavior. Second, the experimental phase's goal will be to try out the association of tools (social, environmental, patient-expert) on motivation and long-term engagement in physical activity in these populations. This thesis project will also focus on new technologies and socials networks which can be integrate individually or collectively and account for an important source of motivation to adopt a healthy behavior.