Les statues équestres en Gaule (Ier-Ve siècle av. J.C). Etudes iconographiques, archéométallugirques et contextuelles

par Héloïse Anginot

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de François Queyrel et de Benoit Mille.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident (Paris) (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat propose d'étudier les fragments de statues équestres en bronze retrouvés sur les territoires de la Gaule romaine. Le corpus d'étude est encore méconnu, car ces fragments n'étaient pas compris par les chercheurs. Les nouvelles technologies et les connaissances acquises depuis une quarantaine d'années permettent aujourd'hui de les étudier. La mise en commun de disciplines comme l'histoire de l'art, l'archéologie et aussi l'analyse des matériaux permet alors de saisir toutes les particularités de ces groupes équestres et de les classifier. Mon discours évolue donc en trois axes d'études. Un premier axe interroge les caractéristiques technologiques employées à la fabrication de ces statues pour comprendre si elles sont spécifiques aux monuments équestres ou si elles sont semblables aux autres statues en bronze. Le deuxième axe étudie les formes figuratives de ces ensembles, afin de mettre en lumière l'existence de marqueurs stylistiques précis propres à un atelier. Enfin un dernier axe d'étude s'intéresse au contexte de découverte pour mieux reconstituer la place initiale de la statue dans son environnement et son rôle en tant que représentation du pouvoir dans un territoire romanisé.

  • Titre traduit

    Equestrian Statues in Gaul (1st-5th century a.d). Iconographic, archaeometallurgical and contextual studies


  • Résumé

    This PhD thesis proposes to study fragments of equestrian statues, found on Roman Gaul. The corpus of my research is still unknown because theses fragments were not understood by the scientists. New technologies and knowledge acquired over the last forty years now make it possible to study them. The disciplines like art history, archeology and also the analysis of bronze makes it possible to grasp all the characteristics of these equestrian groups and to classify them. My speech evolves in three axes of studies. A first axis look after the technological characteristics used in the manufacture of these statues to understand if they are specific to equestrian monuments or if they are similar to other bronze statues. The second axis studies the figurative forms of these sets, to highlight the existence of stylistic markers specific to a workshop. Finally, a final area of study focuses on the context of discovery to reconstruct the initial place of the statue in its environment and its role as a representation of power in a romanized territory.