Les monuments équestres en bronze, retrouvés en Gaule (Ier-IIIe siècle ap. J.C). Etudes iconographiques, archéométallugirques et contextuelles

par Héloïse Anginot

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de François Queyrel et de Benoit Mille.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident (Paris) (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat vise à étudier les statues équestres en bronze retrouvées sur le territoire des Gaules. Les modèles cabrés ou passant ont été créés aux époques hellénistiques et se sont étendus sur l'ensemble de la Méditerranée jusqu'à la période romaine. Le corpus gallo-romain est fragmentaire et provient de différents contextes (forum, théâtre ou à proximité d'un arc de triomphe). Très peu étudié, ce corpus reste en partie inédit. Nous nous interrogeons donc sur la place et l'image du pouvoir dans les cités gallo-romaines à travers l'étude des statues équestres. Des études iconographiques, technologiques et contextuelles ont été mises en place dès la première année de thèse sur l'ensemble du corpus. D'un point de vue iconographique, les détails anatomiques du cheval sont nombreux et variés. Quelques analogies notamment sur le mouvement des poils présents sur la couronne du sabot permettent de rapprocher ces ensembles et dans certains cas de proposer des typologies iconographiques plus précises. Du point de vue technologique, des analyses archéométallurgiques permettent d'étudier les méthodes de fabrication et d'assemblage qui sont multiples pour des statues monumentales. Cependant la concordance de certaines techniques de soudure ou de travail de la cire avant la fonte sur une partie du corpus nous oriente déjà vers la production d'un même atelier à l'origine de plusieurs de ces monuments. D'un point de vue contextuel, l'environnement archéologique n'est pas toujours évident à propos de ces statues équestres mais la comparaison avec le corpus italien permet d'apporter des hypothèses sur l'emplacement initial de ces monuments dans les cités gallo-romaines. Cette première année m'a permis de prendre connaissance de l'ensemble de mon corpus et de commencer à en étudier une partie. Des analyses ont été menées et des analogies ont déjà pu se former entre quelques ensembles. Plusieurs études de grande ampleur se sont ouvertes comme à Lyon - ancienne capitale des Gaules - où il y aurait huit statues équestres différentes.

  • Titre traduit

    Equestrian Statues in Gaul (1st-5th century a.d). Iconographic, archaeometallurgical and contextual studies.


  • Résumé

    This PhD thesis proposes to study fragments of equestrian statues, found on Roman Gaul. The corpus of my research is still unknown because theses fragments were not understood by the scientists. New technologies and knowledge acquired over the last forty years now make it possible to study them. The disciplines like art history, archeology and also the analysis of bronze makes it possible to grasp all the characteristics of these equestrian groups and to classify them.