Adaptabilité et réponses des jeunes stades de poissons migrateurs aux conditions environnementales, le cas des aloses européennes face à la contamination chimique

par Marion Blaya

Projet de thèse en Écologie évolutive, fonctionnelle et des communautés

Sous la direction de Eric Rochard et de Olivier Geffard.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sciences et Environnements (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Écosystèmes aquatiques et changements globaux (laboratoire) et de PMA - Poissons Migrateurs Amphihalins (equipe de recherche) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Les poissons migrateurs sont parmi les espèces aquatiques les plus menacées et de très nombreuses populations ont montré de très importantes diminutions d'abondance. Si les changements globaux sont le plus souvent proposés comme responsables de ces effets, il reste toutefois particulièrement difficile de déconvoluer et pondérer les effets des différents facteurs environnementaux et anthropiques. Cette thèse se focalise sur l'adaptabilité des embryons de deux espèces d'aloses aux conditions environnementales, notamment sur les frayères de ces espèces, avec un regard particulier sur la contamination chimique. L'étude proposée combinera des approches d'une part en écophysiologie chez les deux espèces, dans le but de combler les connaissances sur les stades embryonnaires et d'autre part des expositions ex situ,visant à comprendre la réponse des embryons aux milieux naturels, notamment les frayères. Pour ceci, il s'agira de développer et appliquer des marqueurs physiologiques, comportementaux, mais également de nouvelles méthodologies moléculaires que sont les omiques. La méthodologie d'exposition ex situ sera utilisée pour aborder deux points clés dans l'évaluation de la qualité des milieux, 1 – la vulnérabilité des populations d'aloses, en expérimentant des populations de diverses origines, 2 – la proposition d'une approche pour le diagnostic.

  • Titre traduit

    Adaptability and responses of young stages of diadromous fish to environmental conditions, shads and chemical contamination case study


  • Résumé

    Diadromous fish are among the most endangered aquatic species and their populations exhibited drastic decline of abundance. Global changes are generally mentioned as responsible but it is however very difficult to clearly identify and weight the impacts of environmental and anthropogenic factors. This thesis focuses on the adaptability of embryos from two shad species to environmental conditions, especially those encountered on their spawning grounds. We will pay a special attention to the chemical contamination. This proposal will combine on both species i) an ecophysiological approach to get reference knowledges on embryo stages; ii) ex situ expositions to understand the responses of embryo to environmental conditions on spawning grounds. To do this we will develop and use different biomarkers (physiological, behavioural…) and also new molecular methodologies “omics”. The ex situ exposure method will be used to address two key points to assess the quality of the environment, i) the vulnerability of shads populations, testing individuals from different origins; ii) to propose a diagnosis approach.