Ecologie et restauration de la Petite massette (Typha minima Hoppe)

par Nadège Popoff

Projet de thèse en MBS - Modèles, méthodes et algorithmes en biologie, santé et environnement

Sous la direction de André Evette (edisce) et de Renaud Jaunatre.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec IRSTEA Grenoble (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    La petite massette (Typha minima Hoppe) est une espèce alluviale, héliophile, rhizomateuse que l'on trouve sur les rives des cours d'eau, le long des bras morts ou des bras secondaires des rivières alpines. C'est une espèce fugace inféodée aux milieux perturbés, la dynamique de ses populations se fait à une fréquence élevée. Son aire de répartition a fortement régressé à cause des changements de dynamique fluviale. Elle a notamment été très impactée par la chenalisation des cours d'eau alpins, et est maintenant protégée au niveau national. Cette espèce est fortement impactée par les travaux d'aménagement hydraulique, c'est notamment le cas sur les travaux actuellement menés sur la rivière Isère. Sa destruction lors de ces travaux demande la mise en place de mesures compensatoires. Cependant les connaissances sur l'écologie de T. minima sont encore fragmentaires, et elles doivent être approfondies pour optimiser la compensation et les techniques de restauration. La question se pose ainsi de savoir comment compenser, par la restauration de populations, la destruction de populations d'une espèce fugace (turn-over élevé) et qui disparait très rapidement après avoir été implantée. La restauration de cette espèce demande donc à être réfléchie à différentes échelles spatiales et temporelles. Il s'agit de définir les concepts, outils et méthodes d'ingénierie écologique à même de compenser la destruction de populations de ce type d'espèce. Ce projet, vise à identifier les facteurs écologiques biotiques et abiotiques, spatiaux et temporels, à même de permettre une bonne restauration des populations de T. minima. Cette question sera déclinée en quatre sous questions :  Qu'implique le caractère pionnier et fugace d'une espèce dans sa conservation et sa restauration ?  Quelles sont les caractéristiques de la niche écologique de T. minima ?  Quelles sont les interactions biotiques entre T. minima et les Salix spp. présents sur les berges ?  Quelles méthodes de transplantation peuvent être utilisées pour restaurer les populations de T. minima ?

  • Titre traduit

    Ecology and restoration of Dwarf bulrush (Typha minima Hoppe)


  • Résumé

    Abstract Dwarf bulrush (Typha minima Hoppe) is a pioneer, light demanding species colonizing riparian flood plains of temperate mountain streams. This is an ephemeral species needing disturbed ecosystems; its population turn-over is at high frequency. Its geographical range has dramatically declined because of river management, including flood control works. T. minima has been highly impacted by alpine stream channeling and is now protected at the national level. Hydraulic works such as those that are being implemented on the Isere River lead to destruction of some T. minima patches. As a protected species, these destructions have to be compensated. Knowledge on T. minima ecology is however very scarce and should be improved to optimize compensation and its populations restoration. One question to be tackled is how to integrate the ephemeral property of pioneer species to plan, manage and monitor their population restoration? Restoration of this species has to be conceptualized at different spatial and temporal scales. In this project, we aim at better knowing ecological factors, biotic and abiotic, spatial and temporal that would improve the restoration of T. minima populations. Four questions will be tackled:  What does the pioneer and ephemeral characteristics imply for conservation, restoration and monitoring?  What are the determinant of T. minima ecological niche?  What are the interctions between T. minima, Salix spp. and biogeomorphic dynamics?  Which ecological restoration methods can be used to restore T. minima populations ?