Les enjeux politiques des outils d'évaluation extra-financière

par Michelle Van Weeren

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Frédérique Déjean.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Les technologies d'évaluation de la performance extra-financière se répandent rapidement comme des outils-clés de gouvernance dans la régulation du capitalisme (Mehrpouya et Samiolo, 2016). Nous soutenons que la manière dont ces outils sont conçus et appliqués à l'heure actuelle ne permet pas de définition plurielle, participative et dynamique de la durabilité. Par une étude comparative de la conception et l'application des outils d'intégration ESG (environnemental, social, gouvernance) et des outils de mesure d'impact employés dans le secteur de l'investissement socialement responsable (ISR), nous cherchons à rendre visible les mécanismes politiques à l'oeuvre dans le processus de définition de la durabilité au sein de ces outils.

  • Titre traduit

    The politics behind sustainability assessment tools


  • Résumé

    Sustainability assessment tools are quickly expanding as key technologies of soft governance in regulatory capitalism (Mehrpouya and Samiolo, 2016). I argue that the way these tools are currently developed and put into practice does not allow for a pluralistic, participative and dynamic definition of sustainability. I intend to make visible the political mechanisms behind the process of defining sustainability within these tools by carrying out a comparative study of the creation and putting into practice of tools for ESG (environmental, social, governance) analysis and impact assessment used in the field of sustainable finance.