Impact de la structuration de la matière noire aux petites échelles sur sa détection potentielle

par Gaétan Facchinetti

Projet de thèse en Physique

Sous la direction de Julien Lavalle.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de École Doctorale Information, Structures, Systèmes (Montpellier ; 2015) , en partenariat avec LUPM - Laboratoire Univers et Particules Montpellier (laboratoire) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Le problème de l'origine de la matière sombre cosmologique est l'une des questions majeures de la physique fondamentale contemporaine. La thèse traitera de la phénoménologie de quelques scénarios prometteurs de particules de matière sombre, depuis leur production dans l'univers primordial jusqu'à leur potentielle détection par les expériences actuelles, via différentes signatures astrophysiques complémentaires (annihilation ou désintégration dans les galaxies, collisions sur des détecteurs terrestres). Une attention particulière sera portée aux dits WIMPs, FIMPs, ainsi qu'à d'autres classes de particules dotées d'auto-interactions, ces dernières permettant une structuration de la matière aux échelles sub-galactiques plus conforme aux observations. Les conséquences de cette structuration aux petites échelles seront explorées à l'aide de sondes astrophysiques ou cosmologiques.

  • Titre traduit

    Impact of the small scale structuring of dark matter on its potential detection


  • Résumé

    The enigma of the origin of the cosmological dark matter is among the most pressing issues in contemporary fundamental physics. The PhD thesis will address the phenomenology of some promising particle dark matter scenarios, from production in the early universe to potential detections through specific and complementary astrophysical signals (direct and indirect searches). Particular attention will be given to WIMP - or FIMP - like candidates, and also to other classes of particles that can self-interact, the latter case providing structuring properties to dark matter in better agreement with current observations. Consequences of this structuring will be explored with astrophysical and cosmological probes.