Prévention de la transmission mère-enfant du virus de l'hépatite B au Burkina Faso : état des lieux et nouvelles stratégies

par Nanelin Guingane (Motoula)

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Edouard Tuaillon et de Philippe Van De Perre.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé (Montpellier ; Ecole Doctorale ; 2015-....) , en partenariat avec PCCI - Pathogenèse et Contrôle des Infections Chroniques (laboratoire) et de Interaction entre VIH et autres agents infectieux (equipe de recherche) depuis le 01-08-2018 .


  • Résumé

    L'OMS recommande de séro-vacciner les nouveaux nés dans les 24 premières heures de vie tandis que la société européenne de gastroentérologie pédiatrique, hépatologie et nutrition (ESPGHAN) ainsi que l'EASL (European Association for the Study of the Liver) proposent en plus, de traiter les femmes enceintes à risque (respectivement charge virale > 106 UI/ml et > 200 000 UI/ml) par du ténofovir pour éviter la transmission périnatale du VHB. Ce travail cherche à évaluer la prévention de la transmission du virus de l'hépatite B de la mère à l'enfant telle qu'elle est aujourd'hui pratiquée au Burkina Faso et à l'améliorer en tenant compte des possibilités médico-économiques et des réalités locales. Ce travail de thèse va se dérouler en trois phases. La première partie concernera une revue approfondie de la littérature et une description de la cascade de soins de l'hépatite B à partir du dépistage lors de la consultation prénatale dans les formations sanitaires périphériques à Ouagadougou. La deuxième partie abordera l'évaluation dans la vie réelle des freins et leviers à la réalisation de la vaccination à la naissance (« birth dose»), recommandée par l'OMS et non appliquée dans le pays, au contraire de certains pays d'Afrique de l'Ouest. Mais aussi l'évaluation des facteurs influençant la rétention dans les soins des femmes infectés. Dans la troisième partie nous évaluerons une stratégie de traitement des nouveaux nés par antiviral qui pourrait permettre de réduire le taux de transmission du VHB de la mère à l'enfant, lorsque la mère est à très haut risque de transmission du VHB (ADN VHB>106 IU/ml). Cette dernière partie nous permettra donc d'évaluer une nouvelle stratégie de prévention, innovante et ayant donné de bons résultats dans la PTME VIH : la prophylaxie péri exposition (PrEP) chez le nouveau-né.

  • Titre traduit

    Prevention of mother-to-child transmission of hepatitis B virus in Burkina Faso: current situation and new strategies


  • Résumé

    WHO recommends to serovaccinate newborns within the first 24 hours of life and the European Society of Pediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition (ESPGHAN) and EASL (European Association for the Study of the Liver) propose, in addition,to treat pregnant women at risk (respectivelyHBV DNA viral load> 106 IU / mland > 200,000 IU/ml) by means of tenofovir to prevent perinatal transmission of HBV. This PhD work aims at assessing the prevention of mother-to-child transmission of HBV as it is now practiced in Burkina Faso and to improve this strategy taking into account the medico-economic and socio-cultural realities of the country. This thesis work will be conducted in three steps. The first step will be an in-depth review of the literature and a description of the cascade of care for hepatitis B based on screening during antenatal consultations in peripheral health facilities in Ouagadougou. The second step will address the real-life assessment of obstacles and leversin order to achieving birth dose vaccination, recommended by WHO and not applied in the country, unlike some West African countries. But also the evaluation of factors influencing retention in the care of infected women.In the third step, we will evaluate a strategy for treating newborns with antiviral drugs that could reduce the rate of transmission of HBV from mother to child when the mother is at high risk of transmitting HBV (HBV DNA >106 IU/ml). This last part will therefore enable us to evaluate a new, innovative and successful prevention strategy for HIV PMTCT, the peri-exposure prophylaxis (PREP) in newborns.