Haine à l'école, école de la haine ? Géographie de l'antisémitisme en milieu scolaire

par Pascal Jezequel

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Dominique Chevalier.


  • Résumé

    Ce projet de thèse s’inscrit dans une perspective pluridisciplinaire privilégiant les objets et les méthodes de la géographie. Il porte sur l’étude des manifestations, des facteurs et des conséquences de l’antisémitisme dans et autour de l’école en France au prisme de leurs ancrages spatiaux. Fondée sur un diagnostic de la judéophobie telle qu’elle se manifeste au sein des établissements scolaires et dans leur environnement, sur la manière dont elle implique à différents titres les acteurs de la communauté éducative ainsi que sur les réponses apportées en particulier par les pouvoirs publics, cette recherche vise à articuler dans le cadre d’une approche multiscalaire et diachronique l’analyse des discriminations liées au judaïsme (et à ses représentations) avec d’autres discriminations socio-spatiales considérées comme des indicateurs et, le cas échéant, des facteurs d’expression de cette haine et de rejet du/des juif(s). La thèse doit ainsi contribuer à élargir le champ de lecture et de compréhension des territoires notamment dans leur dimension identitaire, à la charnière entre géographie sociale et géographie culturelle.

  • Titre traduit

    Hate in school, school of hate? Geography of antisemitism in schools


  • Résumé

    This project is part of a multidisciplinary perspective focusing on the objects and methods of geography. It focuses on the study of manifestations, factors and consequences of antisemitism in and around the school in France through the prism of their spatial anchorages. Based on a diagnosis of judeophobia as it manifests itself in schools and their environment, on the way in which it involves in different ways the actors of the educational community as well as on the responses provided in particular by the public authorities, this research aims to articulate in the context of a multiscale and diachronic approach the analysis of discrimination related to judaism (and its representations) with other socio-spatial discriminations considered as indicators and, if necessary, factors expression of this hatred and rejection of the Jew(s). The thesis must thus contribute to widening the field of reading and understanding of the territories in particular in their dimension of identity, at the hinge between social geography and cultural geography.