Pratiquer la danse classique dans les communes de petite couronne parisienne : Géographie politique des corps urbains sur décor de banlieue.

par Natacha Gourland

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Claire Hancock et de Amandine Chapuis.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LAB'URBA (laboratoire) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Ce travail s'inscrit dans une perspective de géographie urbaine et sociale, à l'horizon d'une approche critique et politique de la place du corps dans nos sociétés. La danse classique est ainsi une pratique qui érige des modèles de corps féminins et masculins, et qui est encore aujourd'hui perçue comme un art de rigueur, d'endurance et d'excellence. Incarnée par les ballerines ou les danseurs étoiles, la pratique reste associée aux hauts-lieux d'une élite artistique sujette à tous les fantasmes. Si Paris est le principal pôle culturel et artistique français, sa proche banlieue est aujourd'hui un espace hétérogène où les pratiques urbaines, sportives et artistiques interrogent aussi bien l'urbanité des habitant(e)s que les lieux d'expression sportive et artistique. Souvent catégorisées comme des « espaces en difficulté » dans la marqueterie territoriale de la politique de la ville, ces communes de banlieue francilienne mettent pourtant en place des politiques culturelles et artistiques volontaristes qui tentent de pallier la relégation médiatique négative qu'elles peuvent souvent connaître. Ce travail interroge ainsi l'inclusion des identités multiples dans la danse à l'horizon d'une démocratisation culturelle et sociale. Il s'agit d'interroger l'existence d'une politique du corps à travers cet art élitiste dans des espaces où on ne l'attend pas. En prenant pour terrain la banlieue parisienne et en s'intéressant aux pratiques des jeunes danseurs et danseuses de "banlieues", nous questionnerons ces catégories d'analyse, interrogerons la construction socio-spatiale des corps pour montrer les rapports de pouvoir auxquels ils s'affrontent.

  • Titre traduit

    Ballet and the suburbs : political geogarphy and bodies in the Parisian suburbs.


  • Résumé

    Classical ballet is usually described as an elitist practice feeding many fantasies, in a world where the competition is tough and the places of representation in central areas. Bodies in ballet appear equally stereotyped, white, thin and graceful, and the discipline elevates certain types of bodies that question the current multiplicity of identities. If Paris is the main cultural area in France, the suburbs are infrequently described and valorized as artistic spaces where ballet is developed. However, some Parisian suburbs support strong cultural politics and eventually question the places and the audience of ballet. This study aims at showing the political thought the bodies, we will show how young dancers build a specific urbanity through their practices and how ballet interrogates social inequalities and spatial norms.