L'enluminure des lectionnaires syriaques à l'époque médiévale (XIe-XIIIe siècles)

par François Miran (Pacha miran)

Projet de thèse en Histoire et archéologie du monde byzantin et post-byzantin

Sous la direction de Ioanna Rapti et de Muriel Debie.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de ED472 (EPHE) , en partenariat avec Orient et Méditerranée, textes, archéologie, histoire (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 30-09-2016 .


  • Résumé

    Ma recherche consiste à étudier un corpus de vingt-six lectionnaires illustrés, produits pour l'usage des communautés chrétiennes de langue syriaque, entre le milieu du XIe et la fin du XIIIe siècles. La répartition géographique des exemplaires considérés délimite les contours d'une aire située entre Mélitène, Édesse et le Tur 'Abdin. L'étude de leurs colophons et leur examen matériel apportent de nouvelles données relatives au fonctionnement de la commande, à l'identité des artisans et à la répartition du travail au sein des ateliers. Les analyses pigmentaires en cours visent à consolider notre connaissance des moyens de production, tout en soulignant d'éventuelles parentés techniques avec les ateliers byzantins et islamiques contemporains. Le constat de styles régionaux marqués souligne en outre la diversité des milieux de création de ces manuscrits, dont les décors s'avèrent emprunts de contacts étroits avec les traditions artistiques environnantes, tout en affirmant la pérennité d'un langage iconographique commun aux chrétientés syriaques. Ce langage partagé transparaît en outre dans une commune sensibilité vis-à-vis des textes bibliques et des pratiques rituelles, ce dont témoigne l'influence marquée des textes liturgiques, des commentaires et des compositions hymnographiques.

  • Titre traduit

    Syriac Lectionaries Illumination in the Medieval period (11th-13th c.)


  • Résumé

    This research consist in the study of a group of twenty-six lectionaries of the Gospels, produced by and for the use of Syriac-spoking christian communities, from the middle of the 11th century to the end of the 13th. The repartition area of these manuscripts extends from Malatya and Edessa to the region of Tur 'Abdin, in Northern Mesopotamia. Their colophons and material examination deliver new informations concerning the artistic command, the identity and the method of scribes and painters. The analyses of the pigments in which I am currently involved will offer the opportunity of a better understanding of the making of liturgical books, which may share technical features with Byzantine and Islamic manuscripts. Regional styles of painting reveal the diversity of the workshops. The illustration and ornaments of these manuscripts attest contacts between the Syriac culture and the environing artistic traditions, as well as they underline the common appropriation of a shared visual heritage. A common language also appears in a common sensibility toward biblical texts and liturgical practices, particularly hymns and patristic commentaries.