L'alliance biblique dans le Coran : mise en évidence de strates de composition doctrinales et scripturaires

par Florence Chaussy (Mraizika)

Projet de thèse en Histoire de l'écrit

Sous la direction de François Déroche et de François Déroche.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident (Paris) (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 31-08-2017 .


  • Résumé

    Résumé : Partie 1 Le don de la loi mosaïque est le fondement le plus important du Coran. L'obéissance est un pilier coranique indiscutable, c'est presque un dogme et il revêt plusieurs aspects. Si elles existent, quelles sont les relations entre celui-ci et la sphère califale ? Après avoir défini la loi coranique nous rechercherons quel traitement le Coran lui réserve? Nous considérerons l'apport des philologues ; ces derniers ont noté des similitudes, par bribes éparses certes, de textes judaïsants, y a-t-il vraiment un apport du Talmud à la loi coranique ? Nous présenterons une histoire comparée des pactes judéo-chrétiens selon la Bible et selon le Coran et nous rappelerons les grands motifs vétéro-testamentaires de l'Alliance. Une des grandes pistes pour l'appréhender est de voir herméneutique d'accomplissement qui tenaille le christianisme. L'islam se revendique sans cesse de celui-ci explicitement et implicitement puisque c'est l'étymologie même du mot, islam. Un des motifs repris et réinvesti est celui de la rupture du pacte primordial et le traitement particulier du péché. Le Coran se positionne essentiellement vis-à-vis du Pacte comme étant le Maître de ce dernier, le distribuant à qui bon lui semble. A ce titre, il compose avec les rhétoriques pauliniennes. Partie 2 La nuptialité de l'Alliance biblique a-t-elle des échos dans le Coran ? Dans la Bible, l'exode de Moïse est mu par des dynamiques de libération et il est bon ici de se remémorer les étapes de la logique divine de libération. Le Coran est-il dépourvu de toute trace de co-habitation humano-divine ? Quelle est la posture du Coran vis-à-vis de Jésus et comment façonne-t'il Aïssa ? L'aboutissement de la nuptialité étant l'affranchissement vis-à-vis de la mort quels sont les liens entre le Messianisme et Résurrection des corps ? Le discours coranique sur la chair est-il en rupture ou continuité avec la Bible ? Partie 3 Nous nous intéresserons à la période des calames des califes. Comment ces derniers se positionnent-ils par rapport à l'Alliance ?; Comment se fait-il que bien que celle-ci ne soit pas traitée l'alliance semble omniprésente ? Comment l'équipe éditoriale utilise le capital symbolique pour gérer l'Empire et pour s'autonomiser ? N'y a-t-il des périodes où le flou des marqueurs des califes est encore détectable ? L'excarnation de la loi exprime cette ambivalence vis-à-vis du rôle du Messie. La thèse de Casanova, celle de Shoemaker renforcent cette thèse d'un recueil des traditions fait par Hella Ouardi et qui voit dans la prédication initiale une Apocalypse. La conception du pouvoir califale va animer le beau modèle qui reçoit la Loi de façon post-mortem puisque durant son vivant il appliquait la Torah. Quels sont les procédés littéraires pour lui donner vie ? L'intercession est un pont herméneutique entre judéo-christianisme et islam. Abraham permet la nouvelle élection du nouveau peuple. La figure d'Abraham permet une relecture de la victoire de Yarmouk et permet de confisquer l'Alliance aux deux détenteurs précédents. L'abrogation de l'Alliance et une nouvelle conception de la justice divine sont des thèmes qui passent par cette figure d'Abraham. Abraham permet une unification des deux sanctuaires et la purification du culte, la redéfinition de la bonne nouvelle biblique et le combat contre l'association se fixe sur lui. Le dogme islamique du Tanzil va remplacer l'incarnation. L'esprit Saint s'estompe et laisse place à Gabriel. Enfin la dernière étape concerne la fabrication d'un nouveau Messie qui de plus va clôturer le prophétisme.

  • Titre traduit

    The Biblical covenant in the Qur'an: Highlighting Doctrinal and Scriptural Strata of Composition


  • Résumé

    The Biblical covenant in the Qur'an: Highlighting Doctrinal and Scriptural Strata of Composition Part 1 The gift of the mosaic law is the most important foundation of the Qur'an. Obedience is an indisputable pillar and has many aspects. What are the relations between this dogma of obedience and the califal sphere? The treatment of the law is done in scattered bits extracted from the Talmud. We will present a comparative history of Judeo-Christian and Islam pacts and the great motives of the Old Testament Alliance. One of the great Koranic covers is the hermeneutic concept that characterizes Christianity. Islam is constantly claiming fulfillment because it is the etymology of the word. One of the motifs resumed and reinvested is that of the rupture of the primordial pact and the particular treatment of sin. The Qur'an is essentially positioned towards the Covenant as the Master of the latter, distributing it to whom it wants. As such, it composes with Pauline rhetoric. Part 2 Does nuptiality of the Covenant have echoes in the Quran ? The exodus of Moses is moved towards the liberation and it is good to remember the stages of the divine logic. Is there no longer any human-divine co-habitation? What is the position of the Qur'an towards Aïssa ? Part 3 We will focus on Caliph « calame » period. How do they position themselves in relation to the Alliance ? How does the editorial team use symbolic capital to manage the empire and to empower itself ? Are there any periods when the blur of the markers is detectable ? The excarnation of the law expresses this ambivalence towards the role of the Messiah. The Thesis of Casanova and Shoemaker strengthens this collection of traditions which sees in the initial preaching an Apocalypse. The conception of caliphate power will animate the beautiful model which receives the Law in a post-mortem way because during his lifetime he applied the Torah. What are the literary processes to bring him to life ? The intercession is a hermeneutic bridge between Judeo-Christianity and Islam. Abraham allows the new election of the new people. The figure of Abraham allows an opportunity to reinterpret the victory of Yarmouk. It also allows to confiscate the Alliance to the two previous holders.The abrogation of the Covenant and the new conception of divine justice are themes that go through this figure of Abraham. Abraham allows a unification of the two sanctuaries, the purification of the cult and the redefinition of the good biblical news. The fight against the association is also fixed on him. The Tanzil islamic dogma will replace the incarnation. The Holy Spirit fades and gives way to Gabriel. Finally, the last step concerns the creation of a new Messiah who will also close the prophetism.