LE SOUFI ET JURISTE MUHAMMAD AL-HARRAQ (M.1845), SON ŒUVRE SPIRITUELLE ET JURIDIQUE

par Tarik Bengarai

Thèse de doctorat en Etudes arabes et civilisation du monde musulman

Sous la direction de Pierre Lory.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d'études sur les monothéismes (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    Le présent travail analyse le soufisme au Maroc au 19e siècle à travers les travaux du juriste et soufi marocain Muḥammad al-Ḥarrāq (m.1845). Il relate sa contribution à l'enrichissement du patrimoine soufi notamment à travers sa biographie et l'analyse thématique de ses 50 lettres. Al-Ḥarrāq est connu essentiellement dans la mémoire populaire du nord du Maroc par ses poèmes soufis exprimant l'ivresse spirituelle. Son œuvre nous dévoile à travers son éducation pratique et sa correspondance un modèle de soufi-faqīh qui met l'éthique, l'humanisme et les finalités nobles de la Loi au cœur du fiqh. La nouvelle ṭarīqa qu'il a créé - la Darqāwiyya Ḥarrāqiyya - se différencie de la Darqāwiyya mère essentiellement par une volonté de parfaite intégration sociale dans son environnement, la beauté de la méthode initiatrice et une insistance accrue sur le rôle de la science exotérique dans l'éducation des disciples de la Voie soufie ; et inversement sur le rôle vital de l'éducation spirituelle pour toute quête de la science exotérique.

  • Titre traduit

    THE SOUFI AND JURIST MUHAMMAD AL-HARRAQ (M.1845), HIS SPIRITUAL AND LEGAL WORK


  • Résumé

    This work analyses Sufism in Morocco in the 19th century through the work of the Moroccan jurist and Sufi Muḥammad al-Ḥarrāq (m.1845). It highlights his spiritual reform and his contribution to the enrichment of the Sufi heritage, through his biography and the thematic analysis of his fifty letters. Al-Ḥarrāq is known mainly in the popular memory of northern Morocco for his Sufi poems expressing spiritual drunkenness. His work reveals to us through his practical education and correspondence a model of Sufi-faqīh that puts ethics, humanism and the noble purposes of the Law at the heart of the fiqh. The new ṭarīqa that he created – the Darqāwiyya Ḥarrāqiyya - differs from the mother Darqāwiyya by a desire for perfect social integration in its environment, the beauty of the initiating method and an increased emphasis on the role of exoteric science in the education of the disciples of the Sufi Way; and conversely on the vital role of spiritual education in any quest for exoteric science.