Influence de la qualité de l'hôte (Coffea spp.) Sur la réponse olfactive et la performance d'Hypothenemus hampei

par Wilmar De La Rosa Cancino

Projet de thèse en Ecophysiologie et adaptation des plantes

Sous la direction de Olivier Bonato et de Julio Cesar Rojas León.

Thèses en préparation à Montpellier en cotutelle avec l'El Colegio de la Frontera Sur , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec IPME - Interactions Plantes Microorganismes Environnement (laboratoire) depuis le 28-05-2018 .


  • Résumé

    Le café (Coffea spp.) est l'une des cultures les plus importantes dans le monde et le principal insecte ravageur est Hypothenemus hampei. Bien qu'il y ait des études sur la recherche de l'hôte par l'insecte, certains aspects sont inconnus ou il y a une contradiction dans les résultats trouvés. Dans ce travail, nous déterminerons la préférence olfactive H. hampei pour des hôtes de qualité différentes (Coffea spp.) et l'effet de ces hôtes sur leur développement. Dans un premier temps, nous examinerons si l'insecte peut distinguer olfactivement les fruits de différentes espèces de Coffea (C. arabica, C. canephora et C. liberica), les fruits de C. canephora cultivées dans deux conditions environnementales différentes (altitude et degré différent d'ombre), ou avec des degrés différents d'infestation par les congénères. En outre, nous identifierons les composés responsables de la préférence olfactive de l'insecte en utilisant un chromatographe en phase gazeuse couplée à un électro-antenno-détecteur (GC-EAD) et un chromatographe en phase gazeuse couplé à un spectromètre de masse (GC-MS). Dans un deuxième temps, nous évaluerons sur le terrain l'activité biologique des composés identifiés dans le premier objectif et des études précédentes. Dans un troisième temps, nous évaluerons l'effet de la qualité de l'hôte sur le développement de H. hampei avec deux expérimentations utilisant des diètes artificielles. La première expérimentation utilisera les trois espèces de Coffea, et la seconde, utilisera C. canephora cultivé dans deux conditions climatiques différentes. Les diètes artificielles contiendront du café sec provenant de différents traitements. Des tables de vie seront construites et différents paramètres démographiques seront estimés. De plus, le profil des métabolites secondaires obtenus sera déterminé par chromatographie liquide à haute performance (CLHP) afin de comparer la différence entre les traitements.

  • Titre traduit

    Influence of host quality (Coffea spp.) on the olfactory response and the performance of Hypothenemus hampei


  • Résumé

    Coffee (Coffea spp.) Is one of the most important crop worldwide and the main insect pest of this crop is the coffee Berry borer, Hypothenemus hampei. Although there are studies on the host's search for the coffee Berry borer, there are aspects that are unknown or there is contradiction in the results found. In this work, the olfactory preference of H. hampei to different quality hosts (Coffea spp) and the effect on their performance will be determined. In the first objective, using olfactometry tests, it will be investigated whether the coffee berry can distinguish olfactory between Coffea fruits (C. arabica, C. canephora and C. liberica), and also between C. canephora fruits grown under two environmental conditions (altitude and different degree of shade), and with different degree of infestation by conspecifics. Additionally, the compounds responsible for mediating the olfactory preference of the coffee berry borer will be identified using gas chromatography coupled to an electroantenodetector (GC-EAD), and gas chromatography coupled to mass spectrometry (GC-MS). In the second part of the study, the biological activity of the compounds identified in the first objective, as well as the compounds identified in previous studies, will be evaluated in field conditions. In the third objective, the effect of the host quality on the performance of H. hampei in two experiments using artificial diets will be evaluated; in the first using three Coffea species, and in the second, using Coffea canephora grown in two climatic conditions. The artificial diets will contain dry coffee from the different treatments and life tables will be constructed, with which the population parameters will be estimated. In addition, the profile of the secondary metabolites found will be determined by high-performance liquid chromatography (HPLC) in order to compare the difference between treatments.