Décider de l'alerte en considérant les comportements des populations

par Maude Arru

Projet de thèse en Informatique

Sous la direction de Camille Rosenthal-sabroux.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d'Analyse et de Modélisation de Systèmes d'Aide à la Décision (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    La thèse porte sur l'étude de l'intégration de connaissances des comportements des populations dans la conception et l'évolution des systèmes d'alerte précoce, outils permettant de capter les signaux annonciateurs d'une crise pour les intégrer au cœur des processus de gestion de crise. L'objectif est, d'une part, de fournir un cadre de réflexion aux décideurs sur les questions de la sensibilisation des populations et de la prise en compte de leurs comportements en cas d'alerte, et, d'autre part, d'apporter une aide à la décision en cellule de crise sur les questions relatives à l'alerte et l'information aux populations, en proposant des éléments objectifs et contextualisés. Dans ces travaux, les comportements des populations sont considérés sous l'angle de leurs déterminants environnementaux et individuels, caractérisés par une liste d'indicateurs pouvant être utilisés dans les systèmes d'alerte précoce. Basée sur ces indicateurs, je propose une démarche pour la conception d'un outil d'aide à la décision basée structurée en quatre étapes : recueil de données de sources hétérogènes, sélection et agrégation des indicateurs, analyse basée sur un modèle de règles et interprétation des résultats. La démarche s'inscrit dans une approche constructiviste et systémique fortement intégrée à son contexte de recherche. Elle répond à l'esprit du dispositif ORSEC réformé en 2004 par la loi de modernisation de la sécurité civile, qui fournit un cadre de réflexion et des recommandations générales sur la gestion de crise, transformant ainsi les approches précédentes davantage orientées processus et scénarios.

  • Titre traduit

    Decide of the warning considering the behaviors of populations


  • Résumé

    The thesis deals with the integration of knowledge on populations behaviors in the design and evolution of early warning systems, tools that capture signals announcing a crisis and integrate them in the processes of crisis management. The objective is, on the one hand, to provide a framework of reflection to decision makers on the issues of populations awarness and to take into account their behaviors in case of warning. On the other hand, the objective is to provide decision-making support in crisis cells on the issues related to the warnings and information of the populations, proposing objective and contextualized elements. In this work, people's behaviors are considered in terms of environmental and individual determinants, characterized by a list of indicators that can be used in early warning systems. Based on these indicators, I propose an approach for the design of a decision support tool structured in four steps: collection of data from heterogeneous sources, selection and aggregation of indicators, analysis based on a model of rules and interpretation of the results. I use a constructivist and systemic approach strongly integrated into the research context. It responds to the project of the ORSEC system reformed in 2004 by the Civil Security Modernization Act, which provides a framework for reflection and general recommendations on crisis management, thus transforming the previous approaches more process and scenario oriented.