La coopération internationale et l´effectivité du droit de la santé dans les blocs régionaux

par Roberta De Freitas

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Éric Mondielli.

Thèses en préparation à Nantes en cotutelle avec l'Universidade de São Paulo (Brésil) , dans le cadre de DSP - Droit et Science Politique (Nantes) depuis le 01-09-2014 .


  • Résumé

    La présente thèse sur la coopération internationale en matière de santé en tant que mécanisme de renforcement du droit de l'homme à la santé, d'une manière spécifique dans le bloc régional de l'Union des Nations de l'Amérique du Sud (Unasur). Depuis 1945, date de création de l'Organisation des Nations Unies (ONU), la coopération internationale repose sur l'objectif et le postulat juridique de la portée des droits de l'homme (ONU, 1945) 1. Pourtant, à la lumière de la théorie des relations internationales (de LOMBAERDE; VAN LANGENHOVE, 2013), les États peuvent se rapporter d'une manière conflictuelle ou coopérative. Les formes les plus extrêmes de ces deux possibilités sont la guerre et l'intégration. Article 1 – Les objectifs de l'Organisation des Nations Unies sont les: (...) 3. parvenir à une coopération internationale pour résoudre les problèmes internationaux de nature économique, sociale, culturelle ou humanitaire, et promouvoir et stimuler le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race , sexe, langue ou religion (...). Dans le cas de cette recherche, l'hypothèse s'applique dans la déclaration selon laquelle la coopération internationale en matière de santé entre les pays membres du bloc Unasur - bloc régional d'intégration politique - contribue au renforcement du droit à la santé. Dans le cadre de cette thèse, nous comprenons que le renforcement est donné avec l'adoption de mécanismes et de processus de garantie du droit à la santé, tels que la création d'organes et d'institutions spécialisés dans le thème, l'adoption de résolutions, recommandations et autres instruments reconnaître la santé comme un droit, et guider et soutenir les pays dans la formulation des politiques de santé publique. Le renforcement du droit à la santé par la coopération, dans le contexte du bloc régional, aura lieu dans la mesure où (i) développer les relations entre ces pays par l'échange d'expériences et le dépôt d'objectifs communs et de stratégies pour la confrontation de problèmes de santé; (ii) fournir une compréhension et une reconnaissance communes de la santé en tant que droit de l'homme; et (iii) institue des organismes et institutions spécialisés dans ce domaine.


  • Résumé

    This thesis deals with international health cooperation as a mechanism for strengthening the human right to health, specifically in the regional bloc of the Union of South American Nations (Unasur). Since 1945, when the United Nations (UN) was created, international cooperation is founded as purpose and legal postulate for the achievement of human rights (UN, 1945) 1. Still, in the light of International Relations Theory (DE LOMBAERDE; VAN LANGENHOVE, 2013), States may relate in a confrontational or cooperative way. The most extreme forms of these two possibilities are war and integration. Article 1 - The purpose of the United Nations are: (...) 3. To achieve international cooperation to solve international problems of economic, social, cultural or humanitarian law caracter, and to promote and encourage respect for human rights and fundamental freedoms for all, without distinction of race , sex, language or religion (...). In the case of this research, the hypothesis applies in the statement that international cooperation in health among the Member countries of Unasur - regional bloc of political integration - contributes to the strengthening of the right to health. In the context of this thesis, one understands that strengthening is with the adoption of mechanisms and processes to guarantee the right to health, such as the creation of specialized bodies and institutions on the subject, the adoption of resolutions, recommendations and other instruments recognize legal health as a right, and to guide and support the countries in the formulation of public health policies. The strengthening of the right to health via cooperation, in the context of the regional bloc, shall occur to the extent that (i) relations among these countries are developed through the exchange of experiences and the bringing of common goals and strategies for dealing with health problems; (ii) an understanding and recognition set as to health as a human right is provided; and (iii) specialized bodies and institutions on the subject are established.