La justice chez André Gide et François Mauriac. De la morale au prétoire.

par Ophélie Colomb

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Yann Delbrel et de Martine Sagaert.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale de droit (Pessac, Gironde) , en partenariat avec INSTITUT DE RECHERCHES MONTESQUIEU (laboratoire) .


  • Résumé

    La justice parcourt la vie et les écrits d'André Gide (1869-1951) et de François Mauriac (1885-1970). Leurs œuvres littéraires sont imprégnées à la fois d'une conception philosophique et d'une expérience concrète de la justice propres à nourrir l'appétence transdisciplinaire du juriste, de l'historien du droit, du littéraire, voire du philosophe. Cependant, si ces deux écrivains ont souvent été comparés ou associés, il n'existe aujourd'hui aucune étude d'ampleur les rapprochant autour du thème de la justice, et ce, dans une perspective historico-juridique. Pourtant, la justice comme vertu et comme institution invite à réunir et à confronter ces deux prix Nobel. Chez Gide et Mauriac, la justice comme morale se matérialise par un engagement dans la vie démocratique. Face aux injustices parcourant l'histoire du XXe siècle, leurs engagements respectifs furent à la fois communs et divergents notamment eu égard au sens que chacun d'eux a donné à la justice. Par ailleurs, les expériences du prétoire de Gide et de Mauriac offrent un regard croisé et singulier sur la justice institutionnalisée des XIXe et XXe siècles. La justice textualisée dans leurs écrits s'apparente tout autant à des témoignages qu'à des conceptions singulières - celles de deux écrivains - de la justice pénale, de la procédure pénale et du droit pénal des XIXe et XXe siècles. En somme, une étude portant sur la justice chez Gide et Mauriac ouvre de nouvelles perspectives pour les recherches s'inscrivant dans le champ de l'histoire littéraire et dans celui de l'histoire du droit. À partir de sources tant juridiques que littéraires et des cadres théoriques du mouvement Droit et Littérature, les multiples facettes de la notion de justice chez Gide et Mauriac ont été définies et analysées pour former une compréhension à la fois diachronique et conceptuelle de celle-ci.

  • Titre traduit

    Justice according to André Gide and François Mauriac. From morality to court.


  • Résumé

    Justice is omnipresent in the life and writings of André Gide (1869-1951) and François Mauriac (1885-1970). Their literature is impregnated with both a philosophical conception and a concrete experience of justice, of interest to the jurist, the legal historian, the literary scholar and even the philosopher. However, if these two writers have often been compared or associated, there is today no large-scale study bringing them together around the theme of justice, and this, in a historical-legal perspective. However, justice as a virtue and as an institution invites us to bring together and compare these two Nobel Prize winners.In Gide and Mauriac, justice as a moral is materialized by a literary engagement in democratic life. In the face of the injustices that ran through the history of the twentieth century, their respective engagements were both common and divergent, particularly with regard to the meaning that each of them gave to justice. Moreover, Gide's and Mauriac's experiences in the courtroom offer a cross-sectional and singular view of institutionalized justice in the 19th and 20th centuries. The justice textualized in their writings is as much a matter of testimony as it is of singular conceptions - those of two writers - of criminal justice, criminal procedure and criminal law in the 19th and 20th centuries. In sum, a study of justice in Gide and Mauriac opens up new perspectives for research in the fields of literary history and legal history. Using both legal and literary sources and the theoretical frameworks of the Law and Literature movement, the multiple facets of the notion of justice in Gide and Mauriac have been defined and analyzed in order to form both a diachronic and conceptual understanding of it.