Impact de la forme moléculaire et supramoléculaire de vectorisation des acides gras polyinsaturés n-3 sur leur biodisponibilité : étude physico-chimique et in vivo chez le rat

par Anthony Sehl

Projet de thèse en Chimie Physique

Sous la direction de Maud Cansell.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale des sciences chimiques (Talence, Gironde) , en partenariat avec Chimie et Biologie des Membranes et des Nanoobjets (Bordeaux) (laboratoire) et de Colloïdes et lipides pour l'industrie et la nutrition (CLIP'IN) (equipe de recherche) depuis le 01-01-2016 .


  • Résumé

    Les derniers résultats de consommation alimentaire en France (IN-CA2) révèlent que même si l'apport quotidien moyen en lipides totaux est en adéquation avec les recommandations de l'ANSES, il n'en reste pas moins que de façon plus spécifique, l'apport en AGPI n-3 (ALA, EPA et DHA) est nettement inférieur aux avis officiels. En effet seuls 8% et 15% de la population française atteignent les recommandations pour l'EPA et le DHA, respectivement. De façon collective, les apports moyens en ALA et EPA sont près de 60% inférieurs aux directives et ceux en DHA, de 45%. Dans ce contexte et afin de bénéficier au mieux des effets santé qui leurs sont alloués, il convient d'améliorer la vectorisation des AGPI n-3 en plus de leur apport. Les dernières études ont notamment mis en évidence que la biodisponibilité des AGPI n-3 serait modulée par des paramètres physico-chimiques d'apport. Dans ce contexte, l'objectif de ce travail de thèse consiste à étudier l'impact de la structuration des lipides sur la biodisponibilité et la vectorisation des AGPI n-3.

  • Titre traduit

    Influence of the molecular and supramolecular form of targeting of n-3 polyunsaturated fatty acids on their bioavailability: physicochemical and in vivo studies in rats


  • Résumé

    The latest results of food consumption in France (INCA2) show that even if the average daily intake of total lipids is in accordance with the ANSES recommendations, it is nevertheless that the intake of PUFA n-3 (ALA, EPA and DHA) is lower than official advice. Indeed only 8% and 15% of the french population meet the recommendations for EPA and DHA, respectively. Collectively, the average intake of ALA and EPA is almost 60% lower than the guidelines and those in DHA, 45%. In this context and in order to benefit as much as possible from the health effects allocated to them, the vectorisation of the n-3 PUFA should be improved in addition to their intake. Recent studies have shown, in particular, that the bioavailability of n-3 PUFAs is modulated by dietary physico-chemical parameters. In this context, the objective of this research project is to study the impact of lipid structuring on the bioavailability and vectorization of n-3 PUFA.