Mécanismes de l'invasion de la Spartine anglaise dans les prés salés du bassin d'Arcachon et conséquences pour les herbiers de zostères.

par Barbara ProençA

Projet de thèse en Biogéochimie et écosystèmes

Sous la direction de Richard Michalet et de Aldo Sottolichio.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sciences et environnements , en partenariat avec Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux (laboratoire) et de ECOBIOC - ÉCOlogie et BIOgéochimie des systèmes Côtiers (equipe de recherche) depuis le 09-10-2015 .


  • Résumé

    L'invasion des écosystèmes naturels par des espèces exotiques représente souvent une source de changement pour le système. Les invasions biologiques sont ainsi très appréhendées par ses possibles conséquences pour la biodiversité locale. Occasionnellement, l'arrivé d'une nouvelle espèce peut aussi impliquer des bénéfices vis-à-vis des services écosystémiques. Les conséquences des invasions biologiques sont difficiles à prévoir et leur impactes sur les écosystèmes peut changer de façon significative au cours du temps et de l'espace grâce à une réponse adaptative variable de la part des communautés locales. Les prés salés sont des environnements particulièrement susceptibles aux invasions biologiques et cette vulnérabilité peut être accentué par conséquence de l'action humaine. Dans le Bassin d'Arcachon, les prés salés étaient initialement dominés par la Spartine maritime et l'arrivée de l'espèce exotique Spartine anglaise, dans les années 1970s, est devenue préoccupante pour les riverains. Dans ce contexte, ce travail vise à identifier et comprendre les principaux mécanismes dans le processus d'invasion de la Spartine anglaise et ses interactions avec les espèces locales, notamment la Spartine maritime et la Zostère naine avec une approche interdisciplinaire, en considérant à la fois les interactions biotiques et les changements induits sur le milieu physique.

  • Titre traduit

    Invasion mechanisms of Spartina anglica in the Arcachon salt marshes and consequences for seagrass beds


  • Résumé

    Biological invasions often represent an important source of change to a system. They are mostly apprehended for their possible threat to local biodiversity. Occasionally, the arrival of a new species can also carry significant benefits to ecosystem services. Consequences of biological invasions are usually difficult to predict and their impacts on ecosystems may significantly change in space and time because of a variable adaptive response of the host communities. Tidal flats and saltmarshes present high susceptibility to biological invasions and this vulnerability particularly increases with human pressure. In the Bay of Arcachon, wetlands were initially dominated by Spartina maritima and the arrival of the invasive Spartina anglica in the 1970s, brought concerns to local communities. In this context, this work aims at assessing the determining mechanisms for the invasion of Spartina anglica and the resultant interactions with the native species, in particular Spartina maritima and Zostera noltei, with an interdisciplinary perspective, considering both the biotic interactions and the changes induced in the physical environment.