Anomalies métaboliques et progression de la maladie rénale chronique

par Mathilde Prezelin (Prezelin-reydit)

Projet de thèse en Santé publique Epidémiologie

Sous la direction de Karen Leffondré, Jérôme Harambat et de Christian Combe.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) , en partenariat avec Bordeaux Research Center for Population Health (laboratoire) depuis le 31-10-2017 .


  • Résumé

    Sujet : Anomalies métaboliques et progression de la maladie rénale chronique (MRC) Problème, objet de la recherche, originalité du travail : Comprendre au mieux les facteurs de progression de la maladie rénale chronique dans la cohorte CKD-REIN Objectif principal : Etudier l'impact de complications métaboliques de la maladie rénale chronique (acidose métabolique, hyperphosphatémie, hyperuricémie) sur la progression de celle-ci. Méthodes : L'impact des anomalies métaboliques sur le déclin de la fonction rénale et sur le risque d'insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) et de évènements cardio-vasculaires majeurs (MACE) sera étudié à partir de la cohorte CKD-REIN (Chronic Kidney Disease-Réseau Epidémiologie Insuffisance Rénale), qui est une cohorte nationale française ayant inclus plus de 3000 patients atteints de maladie rénale chronique de stade 3 à 4. Cette cohorte est l'une des 3 plus grandes cohortes mondiales dans le domaine de la néphrologie et de nombreuses données ont été recueillies à l'inclusion puis tous les ans pendant 5 ans. Pour étudier l'impact de ces anomalies métaboliques sur la progression de la MRC, nous réaliserons des modèles conjoints combinant des modèles linéaires mixtes et des modèles de survie afin de prendre correctement en compte les mesures répétées dans le temps des différents marqueurs biologiques et les évènements tels que l'IRCT et le décès. Résultats attendus : Les résultats de ce projet permettront de mieux comprendre le lien entre les anomalies métaboliques et la progression de la MRC, grâce à des données de cohorte de grande qualité et l'utilisation de méthodes statistiques appropriées permettant de mieux comprendre la relation dynamique dans le temps entre les différents marqueurs biologiques. La meilleure compréhension de ces liens pourront permettre de mettre en place des stratégies thérapeutiques afin de stabiliser l'évolution de la MRC et réduire ainsi le risque d'IRCT et son coût collectif.

  • Titre traduit

    Metabolic disorders and progression of chronic kidney disease


  • Résumé

    Subject: Metabolic disordees and progression of chronic kidney disease (CKD) Problem : Understanding the progression factors of chronic kidney disease in the CKD-REIN cohort Main objective: To study the impact of metabolic complications of chronic kidney disease (metabolic acidosis, hyperphosphatemia, hyperuricaemia) on the progression of chronic kidney disease. Methods: The impact of metabolic disorders on the decline of renal function and the risk of end stage renal disease(ESRD) and major cardiovascular events will be studied from the CKD-REIN (Chronic Kidney Disease-Réseau Epidémiologie Insuffisance Rénale), which is a French national cohort which included more than 3,000 patients with chronic stage 3 to 4 kidney disease. This cohort is one of the three largest cohorts of the world in nephrology and many data were collected at the inclusion and then every year for 5 years. To study the impact of these metabolic disorders on the CKD progression, we will develop joint models combining mixed linear models and survival models in order to correctly take into account the repeated measurements over time of the various biological markers and the events such as ESRD and death. Expected results: The results of this project will provide a better understanding of the relation between metabolic disorders and progression of the CKD, using high-quality cohort data and the use of appropriate statistical methods to better understand the dynamic relationship in the time between the various biological markers. A better understanding of these relations may lead to the development of therapeutic strategies to stabilize the evolution of the CKD and thus reduce the risk of ESRD and its collective cost.