« La singularité de la reconversion des sportifs de haut niveau par l'accompagnement à la création d'entreprise : Recherche - Action »

par Rihane Mouhib

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Thierry Verstraete.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Entreprise Économie Société , en partenariat avec IRGO - Institut de Recherche en Gestion des Organisations (laboratoire) depuis le 17-10-2017 .


  • Résumé

    PROJET DE THESE « Recherche-action sur la reconversion des sportifs de haut niveau par la création d'entreprise : contribution à la conception d'une méthode d'accompagnement » DEFINITION DE LA QUESTION DE RECHERCHE : 1- Quel est le problème ? Quels sont les enjeux et les conséquences ? La prise de conscience de l'ensemble du monde sportif est récente. A titre d'exemple, L'INSEP va prochainement organiser le 10 octobre 2017 la 5ème édition de START UP TA RECONVERSION, un événement entièrement dédié à la création d'entreprise à destination des sportifs de haut niveau, des sportifs professionnels et des cadres sportifs. Ce dispositif a pour objectif d'informer, de conseiller et d'accompagner les sportifs dans leur projet d'entrepreneuriat. Il permet également à l'encadrement - responsable de pôle et du suivi socio-professionnel, entraineurs, DTN - de s'informer sur le sujet pour mieux répondre aux questions des sportifs sur leur reconversion. Autre exemple, la judokate Lucie Décosse, triple championne du monde et quadruple championne d'Europe de sa discipline, suit parallèlement une formation de journaliste avec le CFJ (Centre de Formation des Journalistes). Certes, elle évolue dans un sport où les perspectives de gain n'atteint pas celle de sport plus médiatiques et rémunérateur, mais une femme dans un sport individuel, à l'économie bien moins développée que celle du Football ou du rugby serait plus consciente du moindre potentiel financier de sa carrière. Mais les exceptions existent. Ainsi, comme le médiatique Mickaël Landreau, footballeur et ancien gardien de but du club lillois du LOSC, est aujourd'hui en cours de formation (master de management) et consultant chez Canal Plus. Souvent sollicité pour entrer en affaires lorsque leur carrière a été très rémunératrice, ou pour imaginer une insertion professionnelle par la création d'entreprise dans les autres cas, le sportif reste néanmoins trop souvent isolé. S'il peut, comme tout porteur d'un projet, accéder à l'écosystème entrepreneurial pour être accompagné, il nous semble que la singularité du projet sportif, extrêmement engageant, appelle une adaptation méthodologique à la maturation du projet entrepreneurial, qui peut plus ou moins rapidement exiger, lui aussi, un engagement total. Le glissement de l'un vers l'autre peut certes profiter de la capacité du sportif à s'investir remarquablement, mais selon un agenda peut-être singulier. La considération du temps n'est sans doute pas la seule contingence à un accompagnement pertinent de la reconversion du sportif de haut-niveau par la création d'entreprise. Le projet de thèse ne concerne pas les sportifs fortunés investissant dans des start-up par exemple, mais à ceux qui portent un projet entrepreneurial, seul ou en équipe (mais dans ce dernier cas leader du projet). 2- Que dit la littérature ? Souvent difficilement appréhendée par les athlètes, la reconversion professionnelle est liée à un champ lexical plutôt « funèbre ». La fin de carrière d'un athlète s'apparente ainsi à une "petite mort", les sportifs étant contraints de "faire le deuil" de leur carrière sportive professionnelle. L'après-carrière se programme. C'est un chemin difficile et les athlètes doivent se mobiliser. L'envie est le moteur d'une reconversion réussie. Cette dernière est décrite « comme un cheminement, elle indique un temps long de réflexion, une maturation » (NEGRONI 2005). La reconversion provoque un changement de statut et souvent de sphère sociale. « Dans la carrière du sportif de haut niveau, il existe en effet une dérégulation du social au profit d'une régulation du sportif » (JAVERLHIAC 2014). Il est pourtant paradoxal de constater que les sportifs de haut niveau reçoivent nombre de conseils pendant leur carrière (famille, amis, entraineurs, associations, sociétés de conseils aux sportifs, agents) qui ne se traduisent pas de manière générale par une reconversion réussie. A ce stade du travail, nous n'avons pas relevé un état des lieux faisant un point académique (état de l'art) sur les enjeux, les processus et les résultats de la reconversion des sportifs de haut niveau, et donc moins encore lorsque celle-ci s'exprime par une création d'entreprise. Nos premiers entretiens, visant juste à explorer la pertinence du sujet proposé pour la thèse, ont démontré l'absence de connaissances tant théoriques qu'empiriques sur le sujet. Problématique et question de recherche La reconversion de sportifs de haut niveau est un enjeu majeur pour les sportifs concernés, les clubs, les fédérations et la société dans son ensemble. Il n'existe pas de processus stabilisé permettant d'accompagner de manière pertinente et efficace des sportifs en reconversion. Il est vrai que les facteurs influençant la réussite de la reconversion peuvent être nombreux : - Au niveau individuel : formation, environnement personnel et socio-professionnel. Sans verser dans l'approche par les traits (courant ayant tenté d'identifier le profil type de l'entrepreneur) la thèse ne pourra faire l'économie de cerner la figure (âge, sexe, discipline, médiatisation, rémunération, …) du sportif de haut niveau pour mieux comprendre l'un des public vers lesquels se dirigeront les apports managériaux du travail doctoral. - Au niveau du club : niveau de professionnalisation du club, objectifs de la direction générale. Les clubs seront une des parties prenantes du travail de recherche car la définition plus précise du problème traité par la recherche-action nécessitera leur implication. Il n'est pas forcément hâtif d'imaginer que la participation du club à la mise en place d'une méthode sera hautement souhaitée. - Au niveau des fédérations : prise de conscience, moyens alloués, réflexion sur un processus d'accompagnement, partenariat avec des entreprises offrant des postes de reconversion. Les fédérations sont également parties prenantes car il y a un enjeu humain, un enjeu social et aussi un enjeu économique dont elles ne peuvent s'affranchir. Qui plus est, les fédérations pourront être prescripteurs à la fois dans la sensibilisation de certains clubs à recevoir le chercheur et peut-être à terme aider à la mise en œuvre d'une méthode à l'usage des sportifs de haut niveau et leur coach en matière d'entrepreneuriat. La perspective conventionnaliste pourrait constituer l'éclairage théorique du problème posé et des solutions à la fois théorique (cœur de la thèse) et pratique (apports managériaux). Elle permettrait notamment de bien comprendre les conventions avec lesquelles composent les différents acteurs du milieu sportif de haut niveau. Elle présente également, pour le thésard, l'avantage d'être la perspective théorique privilégiée par l'équipe d'accueil (l'équipe entrepreneuriat de l'IRGO), accélérant ainsi l'apprentissage de la théorie convoquée, mais à ce jour aucune porte théorique pour laisser les allers et les retours entre la littérature et le terrain guider le choix correspondant. La question de recherche est aujourd'hui difficile à formuler précisément car l'idée est de déployer un cadre opératoire de type recherche-action (lequel nécessite de tenir compte des attentes du terrain). Mais au regard du problème de la reconversion des sportifs de haut niveau par l'entrepreneuriat, et plus précisément ici par la création d'entreprise, et de la conception d'une méthode tenant compte des éléments contingents à relever (figure du sportif, parties prenantes, temps, etc.), la question guider nos premières investigations serait : quelle méthode (création ou adaptation) pour accompagner la reconversion des sportifs de haut niveau par la création d'entreprise ? 2 OPTIONS POUR REPONDRE À LA QUESTION DE RECHERCHE : Bien que le cadre opératoire prévoir une recherche-action, un préalable consistera à réaliser quelques cas exploratoires afin de mieux cerner les milieux investis et leur acteurs (notamment, si la perspective conventionnaliste devait constituer la grille de lecture théorique, comprendre les conventions des milieux, la mise au jour de ces conventions aidant à comprendre le comportement des acteurs). Cette phase pourrait être réaliser rapidement par des contacts déjà existants avec les sportifs présents dans le tableau suivant. Ce tableau référence également quelques institutions d'ores et déjà approchées et intéressés par le projet dans ses grandes lignes (puisqu'il reste à préciser avec eux, conformément à la conception de la recherche-action adoptée par l'équipe entrepreneuriat de l'IRGO). Sport pratiqué Partenaires approchés / visés En activité sportive : - Benoit TREMOULINAS - Julien FAUBERT - Mathieu VALBUENA - Stéphane FERGER Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Accord de principe Accord de principe Accord de principe Retraite sportive : - Marion BARTOLLI - Arnaud DI PASQUALE - Lassina DIABATE - Ibrahima BAKAYOKO - Nicolas ANELKA - Romaine MESNIL Tennis Tennis Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Pas encore sollicité Accord de principe Accord de principe Accord de principe Pas encore sollicité Institutions : - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Fédération Française de Football - Fédération Française de Tennis - Fédération Française d'Athlétisme - Conseil Régional d'Aquitaine Contacts identifiés mais pas encore sollicités Sport pratiqué Partenaires approchés / visés En activité sportive : - Benoit TREMOULINAS - Julien FAUBERT - Mathieu VALBUENA - Stéphane FERGER Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Accord de principe Accord de principe Accord de principe Retraite sportive : - Marion BARTOLLI - Arnaud DI PASQUALE - Lassina DIABATE - Ibrahima BAKAYOKO - Nicolas ANELKA - Romaine MESNIL Tennis Tennis Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Pas encore sollicité Accord de principe Accord de principe Accord de principe Pas encore sollicité Institutions : - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Fédération Française de Football - Fédération Française de Tennis - Fédération Française d'Athlétisme - Conseil Régional d'Aquitaine Contacts identifiés mais pas encore sollicités Les études de cas serviraient à bien cerner les problèmes pour, ensuite, enclencher la recherche-action pour le cadrage d'une méthode à l'usage du sportif de haut niveau, se reconvertissant par la création d'entreprise, et son conseiller, avec le soutien des partenaires concernés (fédérations, clubs, ministère de la jeunesse et des sports, …). Il convient de remarquer que les méthodes pour accompagner la création d'entreprise ont connus une évolution avec les projets provenant notamment de la net économie. Ainsi, a émergé le concept de Business Model pour aider à la conception et à la mise en œuvre des projets entrepreneuriaux. Il s'avère que l'équipe entrepreneuriat a développé un outil, basé sur le travail de recherche de deux de ses membres (Verstraete et Jouison-Laffitte, 2009, 2011a, 2011b), se matérialisant par une plateforme web de compétences dédiée à la sensibilisation, à la formation et à l'accompagnement à l'entrepreneuriat. Les outils qu'elle comporte pourraient être mobilisées auprès des publics visés par la thèse, notamment dans la programmation de la reconversion. Il semble probable que la méthode soit plus large que celle habituellement déployée par les structures d'accompagnement, c'est-à-dire qu'elle partirait de la sensibilisation (avec la participation des fédérations, des clubs) pour atteindre effectivement la phase d'accompagnement. Ce sont les cas exploratoires et l'étape de diagnostic de la recherche-action (figure 1) qui permettront de préciser ce point. Il faut aussi relever que l'objectif de la première boucle de recherche-action vise à tirer des enseignements pour concevoir la méthode. La mise en œuvre de celle-ci fera partie des suites de la thèse et constituer une deuxième boucle de recherche-action. Cette deuxième boucle risque de dépasser le temps de réalisation d'une thèse exigée par l'école doctorale, car le temps du sportif, comme évoqué précédemment, peut nécessiter une étude longitudinale dépassant les trois années. Figure 1. Le processus de recherche-action selon Susman et Evered (1978) Contribution Il faut ici confesser que notre intérêt pour la recherche-action découle de notre pratique du montage de projets (ex : le complexe Ginga Foot à Mérignac, dont l'idée remonte à mon année dans le Master « Création d'entreprise et gestion des projets innovants » de, à l'époque, l'université Montesquieu Bordeaux IV, ainsi que divers projets entrepreneuriaux au Maroc et aux Etats-Unis), mais également d'une expérience plus ancienne conduite au sein de l'ADIE (7 années de salariat au sein de cet organisme de micro-crédit). Ce qui veut dire que l'apport managérial est important dans notre conception de la recherche et le choix de la recherche-action comme cadre opératoire guidera la problématisation qui ne peut pas, selon la conception adoptée, être aboutie pour l'instant (cf. figure1, phase de diagnostic). Ceci dit, évidemment l'apport vise avant tout à participer à la conversation scientifique en mobilisant, par exemple, la théorie des conventions pour éclairer le problème mis au jour. Il s'agit aussi, dans une certaine mesure, de « moderniser » l'approche par les traits dans le domaine de l'entrepreneuriat en montrant que certains problèmes entrepreneuriaux nécessitent de cerner le profil des candidats à l'entrepreneuriat. Il s'agit moins d'une approche de type marketing visant une cible dont il faudrait comprendre le profil (mais dont il faudra s'inspirer), que de mettre au jour des trajectoires pour en tirer des enseignements servant à la conception de la méthode d'accompagnement des sportifs de haut niveau dans leur projet entrepreneurial. Conclusion A réécrire RETROPLANING Année 1 : revue de littérature et première phase de la recherche-action (diagnostic), réécriture (développée) du projet de thèse et choix du corpus théorique éclairant le problème. Année 2 : planification et réalisation de l'action. Poursuite de la revue de littérature. Année 3. Evaluation et apprentissage tiré de la recherche. Finalisation de l'écriture. Bibliographie : JAVERLHIAC S. (2014), La reconversion des sportifs de haut niveau : Pouvoir et vouloir se former. Presses Universitaires de Rennes, Réseau des Universités de l'Ouest Atlantique. VERSTRAETE T. (1999), L'entrepreneuriat, connaître l'entrepreneur, comprendre ses actes, L'Harmattan. PAPIN B. (2000), Sociologie d'une vocation sportive. Conversion et reconversion des gymnastes de haut niveau. Thèse de doctorat, Université de Nantes. PAPIN B. (2007), Conversion et reconversion des élites sportives. Paris : L'Harmattan. HONTA M. (2011), La territorialisation problématique du double projet du sportif de haut niveau : une analyse de l'inter-ministérialité en action, Politiques et Management Public. BERTRAND, J. (2008), La fabrique des footballeurs. Analyse sociologique de la construction de la vocation, des dispositions et des savoir-faire dans une formation au sport professionnel. Thèse de doctorat, Université Lumière, Lyon II. NEGRONI C. (2005), La reconversion professionnelle volontaire : d'une bifurcation professionnelle à une bifurcation biographique. Presses Universitaires de France, Cahiers internationaux de sociologie. FLEURIEL S. et SCHOTTE M. (2012), La reconversion paradoxale des sportifs français : Premiers enseignements d'une enquête sur les sélectionnés aux jeux olympiques de 1972 à 1992, revue Sciences Sociales et Sport. SUSMAN, G.I., EVERED, R.D. (1978). An assessment of scientific merits of action research. Administrative Science Quaterly, 23(4), p.582-603 VERSTRAETE Thierry et JOUISON Estelle (2008), Business model et création d'entreprise, Revue Française de Gestion. VERSTRAETE T., JOUISON-LAFFITTE, E. (2010), Le business model : une quête de sens et un outil pour la pédagogie et la pratique de l'entrepreneuriat, Revue POUR, n°204. VERSTRAETE T., JOUISON-LAFFITTE E. (2009), Business model pour entreprendre – Le modèle GRP : théorie et pratique, Ed. De Boeck. VERSTRAETE T. (1999), Entrepreneuriat. Connaître l'entrepreneur, comprendre ses actes, L'Harmattan, collection Economie et Innovation. PROJET DE THESE « Recherche-action sur la reconversion des sportifs de haut niveau par la création d'entreprise : contribution à la conception d'une méthode d'accompagnement » DEFINITION DE LA QUESTION DE RECHERCHE : 1- Quel est le problème ? Quels sont les enjeux et les conséquences ? La prise de conscience de l'ensemble du monde sportif est récente. A titre d'exemple, L'INSEP va prochainement organiser le 10 octobre 2017 la 5ème édition de START UP TA RECONVERSION, un événement entièrement dédié à la création d'entreprise à destination des sportifs de haut niveau, des sportifs professionnels et des cadres sportifs. Ce dispositif a pour objectif d'informer, de conseiller et d'accompagner les sportifs dans leur projet d'entrepreneuriat. Il permet également à l'encadrement - responsable de pôle et du suivi socio-professionnel, entraineurs, DTN - de s'informer sur le sujet pour mieux répondre aux questions des sportifs sur leur reconversion. Autre exemple, la judokate Lucie Décosse, triple championne du monde et quadruple championne d'Europe de sa discipline, suit parallèlement une formation de journaliste avec le CFJ (Centre de Formation des Journalistes). Certes, elle évolue dans un sport où les perspectives de gain n'atteint pas celle de sport plus médiatiques et rémunérateur, mais une femme dans un sport individuel, à l'économie bien moins développée que celle du Football ou du rugby serait plus consciente du moindre potentiel financier de sa carrière. Mais les exceptions existent. Ainsi, comme le médiatique Mickaël Landreau, footballeur et ancien gardien de but du club lillois du LOSC, est aujourd'hui en cours de formation (master de management) et consultant chez Canal Plus. Souvent sollicité pour entrer en affaires lorsque leur carrière a été très rémunératrice, ou pour imaginer une insertion professionnelle par la création d'entreprise dans les autres cas, le sportif reste néanmoins trop souvent isolé. S'il peut, comme tout porteur d'un projet, accéder à l'écosystème entrepreneurial pour être accompagné, il nous semble que la singularité du projet sportif, extrêmement engageant, appelle une adaptation méthodologique à la maturation du projet entrepreneurial, qui peut plus ou moins rapidement exiger, lui aussi, un engagement total. Le glissement de l'un vers l'autre peut certes profiter de la capacité du sportif à s'investir remarquablement, mais selon un agenda peut-être singulier. La considération du temps n'est sans doute pas la seule contingence à un accompagnement pertinent de la reconversion du sportif de haut-niveau par la création d'entreprise. Le projet de thèse ne concerne pas les sportifs fortunés investissant dans des start-up par exemple, mais à ceux qui portent un projet entrepreneurial, seul ou en équipe (mais dans ce dernier cas leader du projet). 2- Que dit la littérature ? Souvent difficilement appréhendée par les athlètes, la reconversion professionnelle est liée à un champ lexical plutôt « funèbre ». La fin de carrière d'un athlète s'apparente ainsi à une "petite mort", les sportifs étant contraints de "faire le deuil" de leur carrière sportive professionnelle. L'après-carrière se programme. C'est un chemin difficile et les athlètes doivent se mobiliser. L'envie est le moteur d'une reconversion réussie. Cette dernière est décrite « comme un cheminement, elle indique un temps long de réflexion, une maturation » (NEGRONI 2005). La reconversion provoque un changement de statut et souvent de sphère sociale. « Dans la carrière du sportif de haut niveau, il existe en effet une dérégulation du social au profit d'une régulation du sportif » (JAVERLHIAC 2014). Il est pourtant paradoxal de constater que les sportifs de haut niveau reçoivent nombre de conseils pendant leur carrière (famille, amis, entraineurs, associations, sociétés de conseils aux sportifs, agents) qui ne se traduisent pas de manière générale par une reconversion réussie. A ce stade du travail, nous n'avons pas relevé un état des lieux faisant un point académique (état de l'art) sur les enjeux, les processus et les résultats de la reconversion des sportifs de haut niveau, et donc moins encore lorsque celle-ci s'exprime par une création d'entreprise. Nos premiers entretiens, visant juste à explorer la pertinence du sujet proposé pour la thèse, ont démontré l'absence de connaissances tant théoriques qu'empiriques sur le sujet. Problématique et question de recherche La reconversion de sportifs de haut niveau est un enjeu majeur pour les sportifs concernés, les clubs, les fédérations et la société dans son ensemble. Il n'existe pas de processus stabilisé permettant d'accompagner de manière pertinente et efficace des sportifs en reconversion. Il est vrai que les facteurs influençant la réussite de la reconversion peuvent être nombreux : - Au niveau individuel : formation, environnement personnel et socio-professionnel. Sans verser dans l'approche par les traits (courant ayant tenté d'identifier le profil type de l'entrepreneur) la thèse ne pourra faire l'économie de cerner la figure (âge, sexe, discipline, médiatisation, rémunération, …) du sportif de haut niveau pour mieux comprendre l'un des public vers lesquels se dirigeront les apports managériaux du travail doctoral. - Au niveau du club : niveau de professionnalisation du club, objectifs de la direction générale. Les clubs seront une des parties prenantes du travail de recherche car la définition plus précise du problème traité par la recherche-action nécessitera leur implication. Il n'est pas forcément hâtif d'imaginer que la participation du club à la mise en place d'une méthode sera hautement souhaitée. - Au niveau des fédérations : prise de conscience, moyens alloués, réflexion sur un processus d'accompagnement, partenariat avec des entreprises offrant des postes de reconversion. Les fédérations sont également parties prenantes car il y a un enjeu humain, un enjeu social et aussi un enjeu économique dont elles ne peuvent s'affranchir. Qui plus est, les fédérations pourront être prescripteurs à la fois dans la sensibilisation de certains clubs à recevoir le chercheur et peut-être à terme aider à la mise en œuvre d'une méthode à l'usage des sportifs de haut niveau et leur coach en matière d'entrepreneuriat. La perspective conventionnaliste pourrait constituer l'éclairage théorique du problème posé et des solutions à la fois théorique (cœur de la thèse) et pratique (apports managériaux). Elle permettrait notamment de bien comprendre les conventions avec lesquelles composent les différents acteurs du milieu sportif de haut niveau. Elle présente également, pour le thésard, l'avantage d'être la perspective théorique privilégiée par l'équipe d'accueil (l'équipe entrepreneuriat de l'IRGO), accélérant ainsi l'apprentissage de la théorie convoquée, mais à ce jour aucune porte théorique pour laisser les allers et les retours entre la littérature et le terrain guider le choix correspondant. La question de recherche est aujourd'hui difficile à formuler précisément car l'idée est de déployer un cadre opératoire de type recherche-action (lequel nécessite de tenir compte des attentes du terrain). Mais au regard du problème de la reconversion des sportifs de haut niveau par l'entrepreneuriat, et plus précisément ici par la création d'entreprise, et de la conception d'une méthode tenant compte des éléments contingents à relever (figure du sportif, parties prenantes, temps, etc.), la question guider nos premières investigations serait : quelle méthode (création ou adaptation) pour accompagner la reconversion des sportifs de haut niveau par la création d'entreprise ? 2 OPTIONS POUR REPONDRE À LA QUESTION DE RECHERCHE : Bien que le cadre opératoire prévoir une recherche-action, un préalable consistera à réaliser quelques cas exploratoires afin de mieux cerner les milieux investis et leur acteurs (notamment, si la perspective conventionnaliste devait constituer la grille de lecture théorique, comprendre les conventions des milieux, la mise au jour de ces conventions aidant à comprendre le comportement des acteurs). Cette phase pourrait être réaliser rapidement par des contacts déjà existants avec les sportifs présents dans le tableau suivant. Ce tableau référence également quelques institutions d'ores et déjà approchées et intéressés par le projet dans ses grandes lignes (puisqu'il reste à préciser avec eux, conformément à la conception de la recherche-action adoptée par l'équipe entrepreneuriat de l'IRGO). Sport pratiqué Partenaires approchés / visés En activité sportive : - Benoit TREMOULINAS - Julien FAUBERT - Mathieu VALBUENA - Stéphane FERGER Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Accord de principe Accord de principe Accord de principe Retraite sportive : - Marion BARTOLLI - Arnaud DI PASQUALE - Lassina DIABATE - Ibrahima BAKAYOKO - Nicolas ANELKA - Romaine MESNIL Tennis Tennis Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Pas encore sollicité Accord de principe Accord de principe Accord de principe Pas encore sollicité Institutions : - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Fédération Française de Football - Fédération Française de Tennis - Fédération Française d'Athlétisme - Conseil Régional d'Aquitaine Contacts identifiés mais pas encore sollicités Sport pratiqué Partenaires approchés / visés En activité sportive : - Benoit TREMOULINAS - Julien FAUBERT - Mathieu VALBUENA - Stéphane FERGER Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Accord de principe Accord de principe Accord de principe Retraite sportive : - Marion BARTOLLI - Arnaud DI PASQUALE - Lassina DIABATE - Ibrahima BAKAYOKO - Nicolas ANELKA - Romaine MESNIL Tennis Tennis Football Football Football Saut à la perche Accord de principe Pas encore sollicité Accord de principe Accord de principe Accord de principe Pas encore sollicité Institutions : - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Fédération Française de Football - Fédération Française de Tennis - Fédération Française d'Athlétisme - Conseil Régional d'Aquitaine Contacts identifiés mais pas encore sollicités Les études de cas serviraient à bien cerner les problèmes pour, ensuite, enclencher la recherche-action pour le cadrage d'une méthode à l'usage du sportif de haut niveau, se reconvertissant par la création d'entreprise, et son conseiller, avec le soutien des partenaires concernés (fédérations, clubs, ministère de la jeunesse et des sports, …). Il convient de remarquer que les méthodes pour accompagner la création d'entreprise ont connus une évolution avec les projets provenant notamment de la net économie. Ainsi, a émergé le concept de Business Model pour aider à la conception et à la mise en œuvre des projets entrepreneuriaux. Il s'avère que l'équipe entrepreneuriat a développé un outil, basé sur le travail de recherche de deux de ses membres (Verstraete et Jouison-Laffitte, 2009, 2011a, 2011b), se matérialisant par une plateforme web de compétences dédiée à la sensibilisation, à la formation et à l'accompagnement à l'entrepreneuriat. Les outils qu'elle comporte pourraient être mobilisées auprès des publics visés par la thèse, notamment dans la programmation de la reconversion. Il semble probable que la méthode soit plus large que celle habituellement déployée par les structures d'accompagnement, c'est-à-dire qu'elle partirait de la sensibilisation (avec la participation des fédérations, des clubs) pour atteindre effectivement la phase d'accompagnement. Ce sont les cas exploratoires et l'étape de diagnostic de la recherche-action (figure 1) qui permettront de préciser ce point. Il faut aussi relever que l'objectif de la première boucle de recherche-action vise à tirer des enseignements pour concevoir la méthode. La mise en œuvre de celle-ci fera partie des suites de la thèse et constituer une deuxième boucle de recherche-action. Cette deuxième boucle risque de dépasser le temps de réalisation d'une thèse exigée par l'école doctorale, car le temps du sportif, comme évoqué précédemment, peut nécessiter une étude longitudinale dépassant les trois années. Figure 1. Le processus de recherche-action selon Susman et Evered (1978) Contribution Il faut ici confesser que notre intérêt pour la recherche-action découle de notre pratique du montage de projets (ex : le complexe Ginga Foot à Mérignac, dont l'idée remonte à mon année dans le Master « Création d'entreprise et gestion des projets innovants » de, à l'époque, l'université Montesquieu Bordeaux IV, ainsi que divers projets entrepreneuriaux au Maroc et aux Etats-Unis), mais également d'une expérience plus ancienne conduite au sein de l'ADIE (7 années de salariat au sein de cet organisme de micro-crédit). Ce qui veut dire que l'apport managérial est important dans notre conception de la recherche et le choix de la recherche-action comme cadre opératoire guidera la problématisation qui ne peut pas, selon la conception adoptée, être aboutie pour l'instant (cf. figure1, phase de diagnostic). Ceci dit, évidemment l'apport vise avant tout à participer à la conversation scientifique en mobilisant, par exemple, la théorie des conventions pour éclairer le problème mis au jour. Il s'agit aussi, dans une certaine mesure, de « moderniser » l'approche par les traits dans le domaine de l'entrepreneuriat en montrant que certains problèmes entrepreneuriaux nécessitent de cerner le profil des candidats à l'entrepreneuriat. Il s'agit moins d'une approche de type marketing visant une cible dont il faudrait comprendre le profil (mais dont il faudra s'inspirer), que de mettre au jour des trajectoires pour en tirer des enseignements servant à la conception de la méthode d'accompagnement des sportifs de haut niveau dans leur projet entrepreneurial. Conclusion A réécrire RETROPLANING Année 1 : revue de littérature et première phase de la recherche-action (diagnostic), réécriture (développée) du projet de thèse et choix du corpus théorique éclairant le problème. Année 2 : planification et réalisation de l'action. Poursuite de la revue de littérature. Année 3. Evaluation et apprentissage tiré de la recherche. Finalisation de l'écriture. Bibliographie : JAVERLHIAC S. (2014), La reconversion des sportifs de haut niveau : Pouvoir et vouloir se former. Presses Universitaires de Rennes, Réseau des Universités de l'Ouest Atlantique. VERSTRAETE T. (1999), L'entrepreneuriat, connaître l'entrepreneur, comprendre ses actes, L'Harmattan. PAPIN B. (2000), Sociologie d'une vocation sportive. Conversion et reconversion des gymnastes de haut niveau. Thèse de doctorat, Université de Nantes. PAPIN B. (2007), Conversion et reconversion des élites sportives. Paris : L'Harmattan. HONTA M. (2011), La territorialisation problématique du double projet du sportif de haut niveau : une analyse de l'inter-ministérialité en action, Politiques et Management Public. BERTRAND, J. (2008), La fabrique des footballeurs. Analyse sociologique de la construction de la vocation, des dispositions et des savoir-faire dans une formation au sport professionnel. Thèse de doctorat, Université Lumière, Lyon II. NEGRONI C. (2005), La reconversion professionnelle volontaire : d'une bifurcation professionnelle à une bifurcation biographique. Presses Universitaires de France, Cahiers internationaux de sociologie. FLEURIEL S. et SCHOTTE M. (2012), La reconversion paradoxale des sportifs français : Premiers enseignements d'une enquête sur les sélectionnés aux jeux olympiques de 1972 à 1992, revue Sciences Sociales et Sport. SUSMAN, G.I., EVERED, R.D. (1978). An assessment of scientific merits of action research. Administrative Science Quaterly, 23(4), p.582-603 VERSTRAETE Thierry et JOUISON Estelle (2008), Business model et création d'entreprise, Revue Française de Gestion. VERSTRAETE T., JOUISON-LAFFITTE, E. (2010), Le business model : une quête de sens et un outil pour la pédagogie et la pratique de l'entrepreneuriat, Revue POUR, n°204. VERSTRAETE T., JOUISON-LAFFITTE E. (2009), Business model pour entreprendre – Le modèle GRP : théorie et pratique, Ed. De Boeck. VERSTRAETE T. (1999), Entrepreneuriat. Connaître l'entrepreneur, comprendre ses actes, L'Harmattan, collection Economie et Innovation.

  • Titre traduit

    "The uniqueness of the reconversion of high-level athletes through support for business creation: Research - Action"


  • Résumé

    DRAFT THESIS "The uniqueness of the reconversion of high-level sportsmen in the creation of a company" Sponsor of the thesis project: Rihane MOUHIB Summary : Often difficult and apprehended by athletes, professional retraining is often linked to a lexical field rather "funereal". The end of an athlete's career thus resembles a "small death", the athletes being forced to "mourn" their professional sports career. But, above all, let us keep in mind that after-care is planned. It's a tough road but the athletes have to get involved. Envy is the engine of a successful reconversion. The latter is described as "a journey, it indicates a long time for reflection, a maturation" (NEGRONI 2005). Until now, there is no academic knowledge on the issues, processes and results of the reconversion of high-level athletes. Depending on their sport, gender, media coverage, social background, culture, and other factors, not all high-performance athletes are equipped to correctly anticipate their post-career. Carefree, fantasized career, intoxication of sports business ... many are the pitfalls to a successful second professional life. The reconversion of a high-level athlete must be considered as soon as possible, even if the training choices made at 18 are not necessarily the same as the cravings of end of career ... Issue and research question In view of all these elements, the reconversion of high-level athletes is a major challenge for the concerned sportsmen, clubs, federations and society as a whole. Our review of literature combined with initial exploratory interviews demonstrated the lack of both theoretical and empirical knowledge on the subject. At present, there is no stabilized process to adequately and efficiently accompany reconversion athletes. It is true that the factors influencing the success of the reconversion can be many: - At the individual level: training, personal and socio-professional environment - At club level: level of professionalisation of the club, objectives of the general management, - At the level of the federations: awareness, resources allocated, reflection on a process of accompaniment, partnership with companies offering positions of reconversion. The thesis will therefore focus on whether there are different profiles specific to reconversion depending on the sport discipline, age, sex, media coverage and remuneration of the discipline ... The thesis will aim at a better understanding of the most important factors in the success of a reconversion. It will therefore be able to focus on the second career of the high-level athlete by answering the question: Is there really a discipline, or a typical profile for successful retraining? Are certain criteria (age, sex, ...) decisive in the success of the athlete's second life? Indeed, what would be the best way to accompany an athlete to his retraining? - A family accompaniment, its club or public bodies? - Should it be sensitized at the beginning and throughout his career? - Or take it at the end of his career? Moreover, because a sporting career is as intense and rewarding as it is short and unpredictable, it is important for the high-level athlete to quickly engage in a reflection on what he wants to do next. High level athletes have the distinction of having two professional careers. The first career, short, intense, sometimes mediaeval and remunerative, stops at the age when other people see their development. The second, less intense and less remunerative often, is however longer and perilous, if the sportsman did not prepare. Indeed, a reconversion for a high-level sportsman in the creation of business becomes for him a path not very evident as much by his lack of knowledge of the entrepreneurship but also of the economic world and the world of the company that surrounds it . His only salvation can come from an accompaniment and a follow-up on his new projects despite character traits acquired throughout his life as an athlete (tenacity, demand, questioning, ...). Accompanying the reconversion ... We note that there are a large number of players who have developed support and retraining schemes for high-level athletes. The European Union has published "Guidelines on dual career"; the French Ministry of Youth and Sports produced an informative brochure on this subject and issued numerous aids. Thus, for our case studies, we will be able to use the Business Model Grp-. To do this, we use an interview grid based on the Business Model GRP (Verstraete and Jouison, 2009). This first phase allows a narrative modeling of the representations of the Business Model that the protagonists of the transmission operation have. This updating of the representations makes possible their confrontation. The second phase of the protocol consists precisely in systematically comparing these representations. Indeed, Professor Verstraete leads the IRGO team, he has been interested in the Business Model since the end of the 1990s and published a first text in 2000, with Professor Benavent (Benavent and Verstraete, 2000). In 2006, with Professor Saporta, the two authors placed the WB at the heart of an entrepreneurial process and laid the first elements of a conventionalist perspective on this new research object. The Business Model is considered as a link between the project bearer and its stakeholders. More precisely, it is defined as "a conceptualization of business, a set showing both concretely how the money is going to come in and, more abstractly, how the exchange relations with stakeholders will unfold (Verstraete and Saporta, 2006, p.370). The authors make a first conventional reading of the WB by designing it as an exercise to convince stakeholders of the value (and value they will derive) from the proposed business convention. The offer (the meeting with customers), the remuneration of this offer (the value exchanged in the markets) and the sharing of this remuneration ("What interests the owners of resources willing to become stakeholders is that they will gain by supporting the project. "p.377) are the three pillars of this conventionalist reading which will be clarified in the later writings of Verstraete with Jouison-Laffitte.