Etude de deux partis dominants en situation de multipartisme au Gabon et au Togo

par Just Miette Likibi (Bergès)

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Dominique Darbon.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Les Afriques dans le monde (Pessac, Gironde) (laboratoire) depuis le 09-02-2016 .


  • Résumé

    Créés au lendemain des indépendances, le PDG (Parti démocratique gabonais) et le RPT (Rassemblement du peuple togolais, devenu UNIR en 2012) ont été érigés en parti unique puis en parti-Etat jusqu'en 1990 en vue de promouvoir l'Unité nationale et le développement économique et social. Plus de deux décennies après, le multipartisme et la démocratie ont été réinstaurés au Gabon et au Togo.Depuis lors, des élections "compétitives" sont organisées régulièrement dans les deux pays mais l'alternance politique ne se produit pas. Ainsi, pour de nombreux spécialistes, cette "anomalie démocratique" est consécutive à l'organisation des résultats électoraux par les acteurs politiques et administratifs du fait - entre autres - des relations fusionnelles entre le "parti dominant" et l'État. Mais au delà des fraudes, cette thèse ambitionne d'étudier de l'appareil de ces organisations au concret : leurs acteurs, leurs stratégies, les dynamiques en leur sein, les relations au sein du système de partis auquel elles appartiennent, etc. en vue de comprendre et d'expliquer leur prééminence dans le paysage politique national. Ce, dans une approche comparée.

  • Titre traduit

    Study of two dominant parties in a multiparty situation in Gabon and Togo


  • Résumé

    Created in the wake of independence, the PDG (Gabonese Democratic Party) and the RPT (Rally of the Togolese people, which became UNIR in 2012) were erected as a single party and then as a party-state until 1990 to promote National Unity and economic and social development. More than two decades later, multi-partyism and democracy have been reinstated in Gabon and Togo. Since then, "competitive" elections have been held regularly in both countries, but there is no political change. Thus, for many scholars, this blockage is consecutive to the organization of electoral results by political and administrative actors because - among other things - the fusional relations between the "dominant party" and the state. But beyond fraud, this thesis aims to study the apparatus of these organizations in concrete, their actors, their strategies, the dynamics within them, the relations within the party system to which they belong, etc. in order to understand and explain their pre-eminence in my national political landscape. This, in a comparative approach.