L'usage du droit dans les processus de démocratisation en Afrique de l'Ouest. Étude comparative des cas béninois, burkinabè et ivoirien.

par Valentin Lesfauries

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Arnaud Martin.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de DROIT , en partenariat avec CENTRE D'ÉTUDES ET DE RECHERCHES COMPARATIVES SUR LES CONSTITUTIONS, LES LIBERTÉS ET L'ÉTAT (laboratoire) depuis le 15-10-2015 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche porte sur les phénomènes de transition démocratique, et plus largement, à la démocratisation, dans les pays d'Afrique francophone. Il s'agit d'une étude comparative des situations juridiques et politiques de trois pays situés dans la même aire géographique que sont le Bénin, le Burkina-Faso, et la Côte d'Ivoire. L'angle choisi pour l'étude de la transition démocratique est celui de sa confrontation à un autre phénomène, qualifié ici « d'instrumentalisation du droit ». Cette expression renvoie à l'ensemble des usages des outils juridiques par la sphère politique, et surtout, par les gouvernants, en vue de consolider ou de conserver leur assise au sommet de l'État. Ainsi, tout l'intérêt de ce sujet est l'étude, par la confrontation, de deux objets de science politique, sous un angle juridique. En effet, dans le cadre de la démocratisation, le droit et le politique sont indissociables. Le droit, entendu comme l'ensemble des éléments juridiques et juridictionnels d'un pays donné, mais plus largement, l'ensemble des règles en vigueur, est censé être le cadre privilégié de l'activité politique démocratique. C'est le droit qui fixe les règles du jeu politique, qui détermine les participants au scrutin, le déroulement du scrutin, l'investiture.

  • Titre traduit

    The Use of Law during democratisation processes in West Africa - Comparative study of Bénin, Burkina-Faso and Côte d'Ivoire


  • Résumé

    This thesis aims to study the democratization processes in French speaking Africa. It is a comparative study of political et juridical situations in Bénin, Burkina-Faso, and Côte d'Ivoire. The main interest of this thesis is to determine how law, considered as the framework of political activity in a democratic system, is instrumentalized by political actors, to keep their dominative place.