Diabète et risque de démence

par Eric Frison

Projet de thèse en Santé publique Epidémiologie

Sous la direction de Geneviève Chêne et de Carole Dufouil.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) , en partenariat avec Bordeaux Research Center for Population Health (laboratoire) et de T3 - Epidémiologie intégrative et génétique du vieillissement cérébral et vasculaire (equipe de recherche) depuis le 02-11-2015 .


  • Résumé

    Sujet : Profil métabolique et risque de démence Problème : La maladie d'Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative irréversible qui provoque un déclin progressif de la mémoire et des autres fonctions cognitives, affectant le comportement et la vie sociale, et menant à la perte d'autonomie. Le facteur de risque le plus important de MA est l'âge avancé et le vieillissement démographique mondial va entrainer une augmentation de la prévalence de cette maladie (115,4 millions en 2050). Le coût de prise en charge de la perte d'autonomie liée à la MA est majeur (600 milliards de dollars en 2010), et il n'existe pas de traitement curatif de la MA à l'heure actuelle. Les mécanismes physiopathologiques qui conduisent à la MA sont nombreux et complexes. Les atteintes cérébrovasculaires jouent ainsi un rôle important à côté de la dégénérescence cérébrale – plaques amyloïdes et dégénérescences neurofibrillaires. Par ailleurs, l'expression clinique des lésions de la MA et leur évolution est soumise à une grande variabilité interindividuelle, tout comme l'évolution des troubles cognitifs qui mènent à la MA. Il est donc primordial de pouvoir identifier les déterminants métaboliques qui modulent l'évolution des lésions cérébrales de la MA et leur expression clinique. Objectifs : Identifier les déterminants métaboliques associées à l'évolution des lésions cérébrales, à l'évolution des troubles cognitifs et à la survenue de la MA, pour mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques et identifier des actions de prévention secondaire. Méthodes : A partir des données issues d'une cohorte de patients ayant des signes cliniques pouvant évoquer une forme débutante de démence (cohorte Memento financée par la Fondation Plan Alzheimer, 2008-2012), bénéficiant d'un recueil complet de données sociodémographiques, cliniques et neuropsychologiques, et d'une analyse centralisée de nombreuses données biologiques (dont génétiques) et radiologiques. Expositions d'intérêt : déterminants métaboliques (lipidique et glucidique notamment). Evénements d'intérêt : Lésions cérébrales spécifiques de la MA ; Déclin des fonctions cognitives ; Survenue de la démence (MA et maladies apparentées). Méthodes d'analyse épidémiologique permettant de répondre aux problèmes méthodologiques posés dans l'étude longitudinale des facteurs de risque de démence : sélection à l'inclusion et au cours du suivi, outils de mesure imparfaits, analyses de données multidimensionnelles (expositions et événements), réflexion sur la causalité. Résultats attendus : Identifier les déterminants métaboliques associés à l'évolution des lésions cérébrales, l'évolution des troubles cognitifs et à la survenue de la démence dans une population à haut niveau de risque. Comprendre le rôle des déterminants métaboliques dans les mécanismes physiopathologiques de la MA. Identifier des actions de prévention secondaire pouvant permettre de retarder l'expression clinique de la MA et de diminuer sa prévalence et son incidence.

  • Titre traduit

    Diabetes and dementia risk


  • Résumé

    Xx