Modélisation d'une « gestion écosystémique et bio-économique pour une agriculture durable » : application au domaine de Torrecchia Vecchia

par Yanis Elalamy

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Luc Doyen et de Lauriane Mouysset.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Entreprise Économie Société , en partenariat avec Groupe de recherche en économie théorique et appliquée (Pessac, Gironde) (laboratoire) depuis le 22-11-2016 .


  • Résumé

    Ce projet est lié au développement de l'agroécosystème de Torrecchia Vecchia, en Italie, dans une démarche inspirée de l'agroécologie. Ce système de production qui n'utilise aucun produit chimique et dont la dépendance aux énergies fossiles est limitée, bénéficie de services écosystémiques naturels apportés par la biodiversité par opposition à l'agriculture conventionnelle qui les a souvent remplacés par des substituts polluants et coûteux au détriment de cette biodiversité. Dans le contexte actuel, il paraît donc essentiel d'étudier la viabilité d'autres modes de production ayant des impacts moins destructeurs sur les écosystèmes, tout en permettant d'alimenter une population croissante sans dépendre d'énergies fossiles. Le développement d'un écosystème inspiré de l'agroécologie semble parfaitement adapté à ce cadre théorique. L'enjeu est d'établir une modélisation bio-économique de la gestion de cette exploitation agricole basée sur l'agroécologie et d'intégrer les services écosystémiques associés à chaque type de pratique, afin de proposer une gestion différente tout en favorisant la biodiversité. Nous analyserons l'ensemble des paramètres et des parties prenantes impliqués afin de proposer une représentation complète et fidèle de cet écosystème. De nombreux acteurs sont concernés dans la gestion du domaine mais avec une implication sur différents plans. Le premier plan est en liaison avec l'État. Du fait de la classification du domaine comme monument naturel, celui-ci impose une contrainte liée à la préservation de la biodiversité. Le deuxième plan touche des contraintes d'ordre local. Par exemple, le fondateur fixe un objectif de préservation de l'amélioration de la qualité et de la microbiologie des sols et exige aussi une contrainte d'autonomie économique. D'autres parties prenantes comme les salariés travaillant sur le domaine, les touristes visitant le domaine, les habitants bénéficiant de services fournis par le domaine ou même les chasseurs pourront également être envisagées. Les pratiques agricoles inspirées de l'agroécologie étant focalisées sur l'amélioration de la qualité des sols, il est important d'insérer dans notre modélisation l'un des systèmes mécanistes permettant évaluer dans quelle mesure la qualité des sols est affectée par les interventions humaines. Une modélisation holistique incluant l'ensemble de ces critères nous permettra ainsi d'appréhender la complexité de représentation de l'écosystème, d'évaluer la manière dont les pressions anthropiques influencent l'évolution de la biodiversité et de proposer des stratégies de gestion durable.

  • Titre traduit

    (non traduit)


  • Résumé

    (non traduit)