Bonne gouvernance et effectivité de la norme constitutionnelle en Afrique: exemple du Cap-vert, du Burkina-Faso et du Sénégal

par Lena Diop

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Arnaud Martin.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de DROIT , en partenariat avec CENTRE D'ÉTUDES ET DE RECHERCHES COMPARATIVES SUR LES CONSTITUTIONS, LES LIBERTÉS ET L'ÉTAT (laboratoire) depuis le 05-11-2014 .


  • Résumé

    La constitution est selon la formule célèbre formule de Benjamin CONSTANT : « la garantie d'un peuple » Elle découle de l'œuvre juridique de Philadelphie qui a influencé les Etats du monde entier d'être régis par une loi fondamentale. Cette première constitution écrite aux Etats unis a fait qu'aujourd'hui le monde soit constitutionnalisé, c'est-à-dire que presque tous les Etats du monde soient dotés de constitution en vue de régir l'organisation et le fonctionnement de leurs pouvoirs publics. L'Afrique indépendante n'est pas restée indifférente à ce vent constitutionnel qui a soufflé sur tous les autres continents. Mais hélas la logique des délégués de la convention de Philadelphie a été appréhendée de manière différente par les dirigeants des pays africains mettant en cause certaines valeurs fondamentales du constitutionnalisme parmi lesquelles figure en bonne place la démocratie. La problématique de la bonne gouvernance renvoie à de multiples conceptions parmi lesquelles ressort la capacité à gérer efficacement les formes d'organisations et activités étatiques. Toutefois, quelque soit l'emploi qui en est fait, il convient de souligner la place qu'elle occupe dans la démocratie qui figure au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. Les pays de l'Afrique ont constitué notre zone géographique de recherche car, aujourd'hui tout se passe comme si pour être recevable un discours sur le continent doit intégrer les notions de démocratie, de bonne gouvernance et de droits de l'homme. En effet, cela favorise également le travail important des organisations internationales qui font la promotion d'un discours sur les bienfaits du modèle occidental en général et tiennent à redonner un sens politique à leurs actions de développement. Ce travail tente alors de décrire la manière par laquelle la bonne gouvernance s'implique sur le fonctionnement de l'Etat démocratique ainsi que sur le quotidien des administrés sachant que ce modèle est né en occident, et qu'il fait l'objet d'une implantation ne tenant pas toujours en compte les réalités locales.

  • Titre traduit

    Good governance and effectiveness of the constitutional law in Africa: example of Cape Verde, Senegal and Burkina faso


  • Résumé

    The constitution is according to Benjamin CONSTANT's famous formula: "the guarantee of a people" It stems from the legal work of Philadelphia which has influenced states around the world to be governed by a fundamental law. This first written constitution in the United States has made the world constitutional today, that is to say that almost all the States of the world are endowed with a constitution in order to regulate the organization and the functioning of their powers public. Independent Africa has not remained indifferent to this constitutional wind that has blown on all other continents. Unfortunately, however, the logic of the delegates of the Philadelphia Convention was apprehended differently by the leaders of the African countries, questioning certain fundamental values ​​of constitutionalism, among which democracy is one of the most important. The issue of good governance refers to multiple conceptions, including the ability to effectively manage forms of state organization and activities. However, regardless of the use made of it, its place in the democracy which is at the heart of the concerns of the public authorities should be emphasized. The countries of Africa have constituted our geographical area of ​​research because today everything happens as if to be admissible a discourse on the continent must integrate the notions of democracy, good governance and human rights. It also fosters the important work of international organizations that promote a discourse on the benefits of the Western model in general and want to give political meaning to their development actions. This work attempts to describe the way in which good governance is implicated in the functioning of the democratic state as well as in the daily life of the citizens knowing that this model was born in the West, an establishment not always taking account of local realities.