« Qui suis-je 2.0 ? » : Une étude longitudinale des usages numériques, de la construction identitaire et de l'ajustement psychologique d'adolescents et de jeunes adultes français

par Matthieu Danias-uraga

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Lyda Lannegrand.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Laboratoire de psychologie (Bordeaux) (laboratoire) et de Construction des personnes en contextes (equipe de recherche) depuis le 11-09-2017 .


  • Résumé

    Des travaux récents, en psychologie du développement, mettent en avant l'importance de considérer l'influence des usages numériques sur les processus du développement identitaire des individus, par le biais des expériences de socialisation et des expérimentations de différents rôles sociaux en contextes numériques. L'adolescent et le jeune adulte en développement identitaire peuvent y voir un moyen de se définir grâce à l'échange multidirectionnel, l'approbation ou la désapprobation de leurs pairs. Aujourd'hui, les réseaux sociaux sont une part de l'expérience quotidienne des adolescents et des jeunes adultes, et ce vaste environnement d'expérimentations répond à leurs besoins développementaux. De fait, les expérimentations et explorations diverses durant ces périodes de la vie participent à la création d'une identité personnelle cohérente et au processus de passage à la vie adulte. Les objectifs scientifiques du présent projet consistent à (1) identifier des profils d'usages en ligne sur les réseaux sociaux afin d'appréhender une diversité d'utilisation chez les adolescents et jeunes adultes, et voir leur évolution sur 2 ans en suivi longitudinal sur une période de 15 à 25 ans grâce à une étude transversale séquentielle, et (2) analyser les influences réciproques des usages en ligne et de l'identité personnelle. Auprès d'adolescents de 15 à 18 ans scolarisés en lycées et de jeunes adultes de 18 à 25 ans inscrits dans les lycées et universités de la région Nouvelle Aquitaine, des questionnaires permettront d'évaluer les usages numériques (l'intégration des réseaux sociaux dans les routines sociales, le lien émotionnel associé à l'usage, les formes d'utilisations active et passive, et l'auto-présentation en ligne) et les processus identitaires (exploration de surface, exploration en profondeur, exploration ruminative, engagement, identification aux engagements et reconsidération des engagements). Le protocole sous forme de questionnaires comprendra également le recueil de variables sociodémographiques notamment l'âge, le genre, le milieu socio-économique et les réseaux sociaux utilisés par les individus. Les objectifs scientifiques du projet supposent la mise en place d'une étude transversale séquentielle durant les trois années universitaires. Les recueils de données par questionnaires seront réalisés à un an d'intervalle avec la même temporalité de passation pour les adolescents et jeunes adultes : un 1er temps de mesure au mois de janvier-février 2018, un 2ème au mois de janvier-février 2019, et un 3ème au mois de janvier-février 2020. Au total, nous aurons 3 temps de mesure auprès des adolescents de 15 à 18 ans, et 3 temps de mesure auprès des étudiants de 18 à 25 ans. Ces temps de mesure pour chaque tranche d'âge permettront l'analyse de l'évolution des profils d'usages numériques en lien avec les statuts identitaires des adolescents et jeunes adultes. Ce projet vise donc à répondre aux enjeux liés aux questions des usages numériques sur les réseaux sociaux en lien avec le développement identitaire des adolescents et jeunes adultes en contexte socio-culturel français, et à analyser finement l'évolution dynamique de ces influences mutuelles. D'un point de vue scientifique, la mise en œuvre d'un tel projet longitudinal sur un large empan du développement (15 à 25 ans) vise à faire avancer la compréhension des expériences et activités réalisées par les adolescents et jeunes adultes dans nos sociétés modernes en contextes numériques et ce, en fonction de leur quête d'identité et de leurs activités exploratoires. Les enjeux sociétaux actuels sont de comprendre les configurations conduisant au développement d'une identité personnelle cohérente, et à une adaptation et intégration sociale réussie. En ce qui concerne les retombées scientifiques, l'identification inédite de profils d'usages numériques et leur relation avec l'identité devraient permettre des applications pratiques dans le domaine éducatif par la mise en place de programmes préventifs et de sensibilisation dans les établissements d'enseignement visant à promouvoir la diversité des usages numériques sur les réseaux sociaux, leur évolution et leur rôle dans le développement psychosocial.

  • Titre traduit

    “Who am I 2.0? »: A longitudinal study of digital uses, identity construction and psychological adjustment among French adolescents and young adults


  • Résumé

    En cours