Processus psychologiques, qualité de vie et devenir professionnel après lésion cérébrale acquise. Une étude longitudinale auprès de patients participant à un programme d'aide à l'intégration communautaire.

par Mathilde Carlsberg

Projet de thèse en Psychologie


Sous la direction de Michele Koleck.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Bordeaux Research Center for Population Health (laboratoire) depuis le 29-10-2014 .


  • Résumé

    La lésion cérébrale acquise (LCA) engendre des séquelles dont la chronicité est à l'origine de difficultés dans les activités familiales, sociales et professionnelles. L'interaction des facteurs lésionnels, personnels de la personne cérébrolésée et ceux de son environnement vont contribuer au handicap. Face à la complexité de ce handicap, des programmes d'aide à l'intégration communautaire (IC), comme les UEROS, ont été développés pour favoriser l'insertion familiale, sociale et professionnelle des patients et améliorer leur qualité de vie (QDV). Mieux connaitre les déterminants de l'IC et l'évolution des processus psychologiques au cours de ces programmes semble nécessaire. Le premier objectif de ce travail vise à améliorer l'évaluation de l'IC après LCA en validant en français le Community Integration Questionnaire-Revised (CIQ-R) de Callaway et al. (2016). Les résultats de l'étude transversale menée auprès 191 patients cérébrolésés montrent les qualités psychométriques du CIQ-R. Celui-ci permet d'évaluer quatre dimensions de l'IC ainsi qu'un score global. Le deuxième objectif de ce travail est double : repérer les déterminants du devenir professionnel des patients 36 mois après leur entrée à l'UEROS-Aquitaine et étudier l'évolution des processus psychologiques, de la qualité de vie (QDV) et de l'IC tout au long de leur participation au programme. Dans le cadre d'une étude longitudinale, 49 patients cérébrolésés ont été inclus à leur entrée à l'UEROS-Aquitaine. Des données psychologiques, de QDV et d'IC ont été recueillies à 5 reprises sur 24 mois et le devenir professionnel a été évalué à 36 mois. Trois facteurs, parmi ceux évalués à l'inclusion, discriminent les patients ayant retrouvé une activité professionnelle (AP) de ceux sans AP 36 mois plus tard: un âge jeune, un faible besoin d'aides en vie quotidienne et l'utilisation de la pensée positive pour faire face aux difficultés liées à la LCA. Des modélisations par équations structurales montrent que la symptomatologie dépressive et le coping « Evitement » diminuent jusqu'à 1 an après l'inclusion puis augmentent au cours de la deuxième année. La dimension « Soi » de la QDV et la satisfaction de vie augmentent jusqu'à 1 an puis diminuent ensuite. La QDV « Physique » augmente tout au long des 2 ans. Enfin, les résultats indiquent une absence d'évolution significative des scores d'estime de soi, de sentiment d'auto-efficacité et d'IC sur 2 ans. L'ensemble de nos résultats suggère des implications cliniques tant pour l'évaluation de l'IC que pour l'accompagnement à long terme des personnes cérébrolésées.

  • Titre traduit

    Psychological processes, quality of life and professional outcome after acquired brain injury. Longitudinal study of patients participating in a community integration training program


  • Résumé

    Acquired brain injury (ABI) causes disorders with chronicity at the origin of difficulties in daily, social and professional activities. The interaction of brain-injured people's lesional, personal and environmental factors will contribute to the resulting disability. Given the complexity of this disability, Community Integration (CI) training programs have been developed, such as the UEROS, to promote family, social and professional integration. A better understanding of the determinants of CI and the evolution of psychological processes during these programs seems necessary. The first objective of this work aims to enhance the evaluation of CI after ABI by validating, for the french language, the Community Integration Questionnaire-Revised (CIQ-R) by Callaway et. al (2016). The results of the transversal study carried out with 191 ABI patients show the psychometric qualities of the CIQ-R. This tool allows evaluation of four dimensions of CI as well as an overall CI score. The second objective of this work is twofold: to identify determinants of the professional outcome of patients 36 months after their entry into the UEROS-Aquitaine program and to study evolution of psychological processes, quality of life (QoL) and CI throughout their participation in the program. In the context of longitudinal study, 49 ABI patients were included upon entry to UEROS-Aquitaine program. Psychological, QoL and CI data were collected at 5 moments during 24 months and professional outcome was evaluated at 36 months. Three factors among those evaluated upon inclusion discriminate patients having found a professional activity (PA) from those with no PA 36 months later: young age, a low need for aids in daily living and use of positive thinking to cope with the difficulties associated with the ABI. Structural equation modeling indicates that depressive symptomatology and avoidance coping decrease until 1 year after inclusion and then increase in the second year. The "self" dimension of QOL and life satisfaction increase up to the first year and then decrease during the second year. Physical QoL increases over 2 years. Finally, the results indicate a lack of significant change in self-esteem scores, self-efficacy and CI over 2 years. The results as a whole have clinical implications both for the evaluation of ABI patients' CI and for their long-term support.