L'Arbre dans le paysage méditerranéen et sa gestion durable face au risque majeur de l'incendie. Le cas du Parc National des Calanques (PNcal)

par Valérie Dayan

Projet de thèse en Sciences du paysage

Sous la direction de Yves Petit-berghem.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (Paris ; 2015-....) , en partenariat avec LAREP laboratoire de Recherche sur le Paysage - ENSP Versailles (laboratoire) depuis le 09-10-2017 .


  • Résumé

    Le concept de développement durable est prégnant dans l'action des politiques publiques en matière de gestion de la diversité du vivant. La thèse introduit le risque majeur, notion qui s'oppose à celle de durabilité pour susciter le dialogue et la circonspection. Ce paradigme amène à s'interroger sur la gestion durable de l'Arbre dans le paysage méditerranéen, en milieu naturel et en milieu péri urbain du Parc National des Calanques situé au cœur de la métropole d'Aix-Marseille-Provence (PNCal). L'Arbre est objet de représentation et sujet vivant parce qu'il introduit et fait le paysage. Mais il est menacé par la manifestation récurrente de l'incendie, dont la lutte est souvent l'unique réponse en matière de gouvernance. Face à cette difficulté, la thèse envisage une approche originale de l'éducation aux risques dans un cadre peu traditionnel au prisme de l'œuvre d'Art. La recherche s'articule autour de deux axes. Le premier vise à constituer un corpus de connaissances, dans le champ du paysagisme, l'Arbre est expérience sensible. Le second axe place l'Arbre comme sujet vivant de projets de territoire. Il permet d'intégrer les sciences du territoire en associant l'écologique, le culturel et le social. Cette démarche ouverte à la pluri et à la transdisciplinarité met en avant la potentielle diversité des acteurs du paysage de demain. Pour la questionner, les recherches analyseront l'évolution des actions des gestionnaires et des concepteurs paysagistes vers des usages renouvelés ; la lutte anti incendie avec la mise en œuvre des actions de cogestion et de communications transversales. Enfin, la thèse introduira l'éducation au risque majeur en milieu scolaire, pour « former les acteurs du développement durable » de demain.

  • Titre traduit

    The Tree in the Mediterrean landscape and their sustainable management, faces a major risk by wildfires. The case of the Calanques National Park.


  • Résumé

    The concept of sustainable development is significant in the action of public policies, in regards to managing the diversity of life. This thesis introduces the major risk, a concept that opposes the sustainability, in order to initiate dialogue and diligence. This paradigm calls into question the sustainable management of the Tree in a Mediterranean landscape, in a natural environment and outer urban area of the Calanques National Park, situated in the heart of the metropolis of Aix-Marseille-Provence (PNCal). The Tree is a representative object and living subject because it introduces and makes up the landscape. But it is threatened by the recurring instances of wildfires, and its struggle is often the unique response, regarding its governance. Confronting this difficulty, the thesis envisions an original approach to education about risks in a less traditional frame, in the prism of pictorial art. The research is articulated around two approaches. The first aims to establish a body of understanding in the field of landscape design; as the Tree is experienced emotionally. The second approach places the Tree as the living subject of projects in the territory. It allows the integration of sciences in that territory, combing the ecological, the cultural and the social. This process opens the multi- and transdisciplinary, putting forward the potential diversity of the actors in the landscape of the future. In order to question the process, the research will analyse the evolution of actions of supervisors and landscape designers toward the renewed uses; the anti-wildfire struggle with the implementation of actions by joint supervisors and cross-disciplinary communications. Finally, the thesis will introduce the education of the major risk in schools, to “shape the actors in sustainable development” for the future.