Anglais : women landy weavers' empowerment: achievement and inhibition in the analamanga, vakinankaratra, itasy, and amoron'i mania regions - madagascar français : autonomisation des femmes tisserandes de landy: concrétisation et inhibition dans les régions d'analamanga, vakinankaratra, itasy, et amoron'i mania - madagascar

par Harilala miaratiana Rakotomalala (Andrianarivelo)

Projet de thèse en Études anglophones

Sous la direction de Hanitra sylvia Andriamampianina et de Claude Brissac-Féral.

Thèses en préparation à La Réunion depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Les femmes tisserandes malgaches du landibe (soie sauvage) ou du landikely (soie d'élevage) étaient et sont renommées pour leur dextérité et leur savoir-faire. les valeurs culturelles et les techniques de tissage du landy (soie) se transmettent de mère en fille et les métiers à bras traditionnels sont hérités de génération en génération, d'un siècle à un autre. et «la production de la soie … ainsi que le travail de ces matières (landibe et landikely) sont les activités qui semblent le mieux résister dans les conditions nouvelles» (musée d'art et d'archéologie de l'université d' antananarivo ; 1978 : 6). cependant, la possibilité d'accès à de nouveaux techniques et matériaux de tissage a départagé le savoir-faire ancestral des tisserandes en productivités traditionnelles et en créations plus contemporaines via «un modèle … plus confortable et à plus haut rendement» (go to madagascar n 14; nov. 2006: 8). de là, les femmes tisserandes malgaches de landy ont à défier le changement de la répartition socioculturelle du travail et des activités de production et commerciales du landy, l'intervention des autres acteurs économiques. quels facteurs de changement économique et socioculturel caractérisent ou affectent alors l‘autonomisation durable des femmes tisserandes de landy dans les régions d'analamanga, vakinankaratra, itasy, et amoron'i mania? les approches opérationnelles et les projets de développement sont-elles socialement équitables et réalistes du point de vue économique? cette étude féministe est fondée sur une approche comparative et contrastive de la situation et des conditions économiques et sociales des femmes tisserandes de landy contemporaines des quatre régions des hautes terres malgaches. une méthode mixte (qualitative et quantitative) de d. h. thomas, 1986: «refiguring anthropology» et de d. d. porta et m. keating, 2008: « approaches and methodologies in social sciences » seront les théories de base des collectes et analyses de données. cette structure aidera à exploiter la capacité de prise de conscience et d'accès aux possibilités d'action s'appuyant sur la notion d'indicateur de développement humain (idh), et le troisième objectif de millénaire pour le développement (omd) qui est de promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. la répartition des femmes tisserandes de landy seront répertorier selon leur capacité réelle d'action: d'une part, les facteurs favorisent, transforment, et concrétisent la stimulation au développement stratégique des tisserandes pour bénéficier de pouvoir positif personnel ou collectif; d'autre part, ces critères réduisent les tisserandes à une subordination moyennant une activité de survie et de dépendance qui entraîne leur désautonomisation. le problème des femmes tisserandes de landy des quatre régions des hautes terres malgache est un objet d'intérêt et d'étude, et une analyse profonde et plus étroite des réalités (autonomisation ou non) d'un genre spécifiée reflète une expansion plus précise et une compréhension logique de la problématique. cette étude contribuera à une compréhension du monde du landibe (soie sauvage) et celui du landikely (soie d'élevage). la région du vakinankaratra est choisie pour sa popularité dans le landikely, tandis que les régions d'itasy et d'amoron'i mania sont célèbres grâce à leurs spécialisations régionales reposant sur les possibilités des milieux naturels pour leur landibe, favorisant ainsi une attraction touristique particulière. en ce qui concerne la région d'analamanga, c'était non seulement le lieu d'origine des landy et le centre de leur potentialité économique, mais également le centre des dimensions communicatives du landy aux niveaux national et international. de part et d'autres, les inégalités sexospécifiques dans les communautés aggravent les impacts de choix et accès aux possibilités d'action. le niveau éducatif est aussi essentiel - garçons et filles sont traités différemment, et la construction socioculturelle autour du landy est un facteur négatif au développement. néanmoins, une des qualités qu'offrira cette étude c'est de mettre en exergue une interprétation régionale de la valeur et des perspectives socioéconomique et culturelles des femmes tisserandes de landy contemporaines des quatre régions tout en définissant la valeur et l'identité nationale de la femme malgache à travers le landy. une politique et une sensibilisation sur l'égalité du genre, une valorisation et gestion des ressources naturelles et une habilitation de la femme seront alors avancées autour de deux centres d'intérêts: agir et prendre une décision en temps réel en tout temps ou laisser du temps au temps.


  • Pas de résumé disponible.