« Définissez “être aviateur” ? » Identités professionnelles militaires et processus décisionnels. : une analyse multiniveaux à partir du cas français.

par Camille Trotoux

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Jean-Vincent Holeindre.


  • Résumé

    La thèse examine l’influence des identités professionnelles sur les processus décisionnels dans la politique militaire, à partir d’une étude sur le personnel militaire de l’armée de l’air. Elle analyse la profession d’aviateur, a priori homogène, à partir d’un cadre théorique interactionniste. Celle-ci est traversée par des phénomènes de concurrence entre différents segments qui partagent une identité construite dont celui, dominant, des pilotes. De plus, au vu des multiples corps et spécialités, de la division du travail et de sa perception par les acteurs, la définition d’une identité professionnelle unique est complexe. Toutefois, des marqueurs communs peuvent être identifiés : rapports à la militarité, au milieu, aux systèmes d’armes, etc. Ensuite, la thèse s’appuie sur une approche institutionnaliste centrée sur les acteurs afin d’atteindre un double objectif. Il s’agit d’abord de compléter la démonstration avec une conversion des variables prédéfinies et de nouvelles composantes (normes, orientations et préférences des acteurs). Puis, de proposer une solution théorique multiscalaire qui fasse le lien entre les acteurs individuels et collectifs d’une politique publique. L’identité professionnelle, envisagée comme variable explicative « transcendantale » (Scharpf) à toutes les autres, devient un facteur influençant les processus décisionnels des acteurs. Toutefois, le poids de cette variable identitaire est fonction du contexte : bien que, au sein de l’armée de l’air, les pilotes occupent la plupart des postes à hautes responsabilités, leur influence semble se diluer dans l’espace interarmées.

  • Titre traduit

    “Define ‘being an airman’” Professional military identity and decision-making. : a multilevel analysis based one the French case.


  • Résumé

    This thesis examines the influence of professional identities on decision-making processes in defence policy, based on the study of military personnel in the Air Force. It analyses the profession of airman, a priori homogeneous, from an interactionist theoretical framework. This profession is crossed by competition phenomena between different segments that share a constructed identity, including the dominant one of pilots. Moreover, in view of the multiple bodies and specialties, the division of labor and its perception by the actors, the definition of a single professional identity is complex. However, common markers can be identified: relationships to militarism, to the environment, to weapon systems, etc. Secondly, the thesis relies on an institutionalist approach focused on the actors in order to achieve a double objective. First, to complete the demonstration with a conversion of the predefined variables and new components (norms, orientations and preferences of the actors). Second, to propose a multiscalar theoretical solution that links individual and collective actors in a public policy. Professional identity, considered as an explanatory variable “transcending” (Scharpf) all others, becomes a factor influencing the decision-making processes of the actors. However, the weight of this identity variable depends on the context. Thus, while within the Air Force, pilots occupy most of the high responsibility positions, their influence seems to be diluted in the joint space.