Caractérisation de l'implication du microbiote cutané dans la maturation de la peau / épiderme

par Leslie Landemaine

Projet de thèse en Microbiologie

Sous la direction de Mathias Lavie-richard.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (2015-.... ; Paris) , en partenariat avec MICALIS- Microbiologie de l'Alimentation au service de la santé humaine (laboratoire) , UMR Micalis - Pôle Ecosystèmes- Equipe ProBihote Interactions des bactéries commensales et probiotiques avec l'hôte (equipe de recherche) et de AgroParisTech (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-04-2018 .


  • Résumé

    La peau est le plus grand organe du corps humain et forme une barrière physique et chimique. Les processus de formation et de maturation sont des éléments clé de la différentiation de l'épiderme, la couche la plus externe de la peau. Il assure le maintien du niveau d'hydratation cutanée, du pH et de l'activité antimicrobienne. En effet, l'épiderme exprime un ensemble de peptides antimicrobiens qui assurent l'équilibre du microbiote et empêchent le développement des pathogènes. La peau est de fait colonisée par des microorganismes commensaux et ce microbiote représente en lui-même une « barrière microbiologique ». En plus de protéger contre les microorganismes pathogènes, le microbiote de la peau participerait à la maturation de l'épiderme via des mécanismes complexes encore à déchiffrer. L'objectif de ce projet de thèse est donc d'étudier les interactions microbiote – peau, leurs rôles sur la maturation de la peau en ciblant à la fois les bactéries et les champignons du microbiote cutané.

  • Titre traduit

    Characterization of cutaneous microbiota implication on skin/epidermal maturation


  • Résumé

    The skin is the largest organ of the human body, forming a physical and chemical barrier. The processes of development and maturation are key players in the epidermis differentiation, the outer layer of skin. It maintains the skin hydration level, the pH and the antimicrobial activity. Indeed, the epidermis expresses various antimicrobial peptides to ensure the balance of skin microbiota and to prevent the development of pathogens. In fact, the skin is colonized by commensals microorganisms and this microbiota is itself a « microbial barrier ». In addition to this protection against pathogens, the skin microbiota is thought to participate in epidermis maturation via mechanisms that still need to be unraveled. Hence, the objective of this thesis project is to study the interactions between the microbiota and the skin, and their implication in the skin maturation by targeting both bacteria and fungi of the skin microbiota.