Accords de partage du pouvoir, constitutions et consolidation de la paix dans les sociétés multiethniques post-conflit. Analyse comparative des cas du Liban et de la Bosnie-Herzégovine.

par Lara Saade

Projet de thèse en Droit Public

Sous la direction de Sabine Lavorel.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences Juridiques , en partenariat avec Centre de recherches juridiques (Grenoble) (laboratoire) depuis le 02-04-2018 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse cherche à déterminer dans quelle mesure les accords de partage du pouvoir dans les sociétés multiethniques parviennent à la fois à mettre fin à la guerre à court terme et à établir une paix durable à long terme. La recherche se concentre principalement sur les facteurs, les mécanismes causaux et les dispositions juridiques des constitutions post-conflit qui renforcent ou affaiblissent les perspectives de consolidation de la paix dans les sociétés multi-ethniques sortant d'un conflit. L'analyse se fondera sur l'étude comparée des cas du Liban et de la Bosnie Herzégovine. L'intérêt concret de cette analyse tente de dépasser toutefois les cas sélectionnés pour contribuer aux récents débats sur les modalités constitutionnelles de partage du pouvoir et soutenir les décideurs politiques et les partis politiques dans la conception constitutionnelle / institutionnelle des accords de paix dans les pays actuellement en conflit ou en transition, ou dans leurs réformes à travers le monde. Ce travail de recherche vise à tirer de la mise en œuvre des constitutions comportant un partage de pouvoir étalé sur une longue durée, des conséquences théoriques permettant, suite à l'observation des conséquences pratiques, de mettre à jour la doctrine juridique et politique relative aux notions de partage de pouvoir, de conception et mise en œuvre des constitutions concernées et leur impact sur le processus de consolidation de la paix.

  • Titre traduit

    Power-sharing agreements, constitutions and peace-building in post- conflict multiethnic societies: a comparative analysis of Lebanon and Bosnia Herzegovina.


  • Résumé

    This research project explores the extent to which power-sharing agreements succeed, beyond stopping the war in the short term, in achieving sustainable and durable peace in the long term in multi-ethnic societies. In particular, the research focuses on the factors, causal mechanisms and legal stipulations of post-conflict constitutions that reinforce or weaken the prospects of peace-building during implementation in post-conflict multi-ethnic societies. It will focus on comparing two case studies: Lebanon and Bosnia Herzegovina. Its concrete relevance however aims to extend beyond the selected case studies to contribute to the recent debates on constitutional power- sharing arrangements and support policy makers and political parties in the constitutional/ institutional design or reforms of peace agreements and transitional constitutions for countries going at present through conflict or transition around the world. This research aims to draw theoretical consequences from the long-term implementation of these constitutional power- sharing agreements allowing to inform the legal and political doctrine of constitution-building, constitutional implementation and peacebuilding processes as observed in practice as opposed to the theoretical approach.