Indicateurs de l'état de santé des écosystèmes marins à partir de l'ADN environnemental

par Emilie Boulanger

Projet de thèse en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Stephanie Manel et de David Mouillot.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec CEFE - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (laboratoire) depuis le 01-04-2018 .


  • Résumé

    Le doctorant va utiliser la technique de l'ADN environnemental (eDNA) pour développer un indicateur de l'état de santé des écosystèmes marins (vertébrés et invertébrés). Le projet de thèse est adossé au projet Européen RESERVEBENEFIT qui a pour objectif de quantifier l'effet de 9 Aires Marines Protégées (AMP) situées en mer méditerranée occidentale entre Agde (France) et Alicante (Espagne). Ainsi l'indicateur développé sera utilisé pour tester l'effet (ou l'absence d'effet) des réserves sur les écosystèmes côtiers depuis les petits invertébrés jusqu' à la mégafaune (mérous, thons, mammifères).

  • Titre traduit

    Indicators of marine ecosystem health from environmental DNA


  • Résumé

    The PhD student will use the Environmental DNA technique (eDNA) to develop an indicator of the health status of marine ecosystems (vertebrates and invertebrates). The thesis project is backed by the European project RESERVEBENEFIT which aims to quantify the effect of 9 Marine Protected Areas (MPAs) located in the western Mediterranean Sea between Agde (France) and Alicante (Spain). Thus the developed indicator will be used to test the effect (or lack of effect) of the reserves on coastal ecosystems from small invertebrates to megafauna (grouper, tunas, mammals).