Structure et propriétés épigénetiques de la chromatine

par Sunil Nahata

Projet de thèse en Biologie du développement - Oncogenèse

Sous la direction de Jan Bednar, Thierry Gautier et de Stephan Dimitrov.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale chimie et science du vivant (Grenoble) , en partenariat avec CRI IAB - Centre de Recherche Oncologie/Développement - Institute for Advanced Biosciences (laboratoire) et de Equipe 4 - Dimitrov (equipe de recherche) depuis le 17-05-2018 .


  • Résumé

    Chez les eucaryotes, l'ADN d'environ 2 m doit être rangé pour pouvoir entrer dans un noyau de 5 à 10 µm seulement. Pour atteindre ceci l'ADN de cellules est étroitement lié à de petites protéines basiques appelées histones, résultant en une structure nucléoprotéique complexe connu sous le nom de chromatine. L'unité de base de la chromatine est le nucléosome. Les nucléosomes, connectés par l'ADN de liaison, forment la fibre de 10 nm, qui est ensuite repliée dans la fibre de 30 nm et les structures de chromatine d'ordre supérieur. L'organisation structurelle du nucléosome et de la fibre de 30 nm n'est pas encore completment resolue et fait l'objet de débats. Chaque cellule eucaryote, en plus des histones conventionelles, exprime des variants d'histones. Les variantes d'histones sont des acteurs épigénétiques clés. L'incorporation de variants d'histones confère de nouvelles propriétés structurelles et fonctionnelles du nucléosome. Les données disponibles suggèrent que les nucléosomes variants d'histones sont impliqués dans plusieurs événements nucléaires, y compris la transcription, la réparation et la mitose. La fonction des variants d'histones est sévèrement altérée dans de nombreuses maladies, y compris le cancer. Cependant, comment les variants d'histones fonctionnent dans des conditions normales et pathologiques reste loin d'être clair. Le projet de thèse étudiera comment la fibre de la chromatine, composée d'histones classiques ou variants, est pliée et comment ce repliement affecte ses propriétés fonctionnelles. Un certain nombre de techniques de biologie moléculaire et de biochimie in vitro combinées à la biologie cellulaire et à des approches in vivo seront utilisées pour résoudre ce problème.

  • Titre traduit

    Structure and epigenetic properties of the chromatin


  • Résumé

    In eukaryotes DNA that is approximately 2m must be packaged in order to fit into a nucleus that is only 5 to 10 µm. To achieve this DNA of cells is tightly bound to small basic proteins called histones, resulting in a complex nucleoproteic structure known as chromatin. The basic unit of chromatin is the nucleosome. The nucleosomes, connected with the linker DNA, form the 10 nm fiber, which is further folded in the 30 nm fiber and higher order chromatin structures. The structural organization of both the nucleosome and the 30 nm fiber are still elusive and a matter of debates. Each eucaryotic cell, in addition to core histones, expresses histone variants. Histone variants are key epigenetic players. Incorporation of histone variants confers novel structural and functional properties of the nucleosome. The available data suggest that histone variant nucleosomes are implicated in the several nuclear events, including transcription, repair and mitosis. The function of histone variants is severly altered in numerous diseases, including cancer. However, how histone variants function in both normal and pathological conditions remains far from being clear. The thesis project will study how the chromatin fiber, composed of either conventional or variants histones, is folded and how this folding affects its functional properties. A number of in vitro molecular biology and biochemistry techniques combined with cell biology and in vivo approaches will be used to address this problem.