La précision au secours des pollutions : des technologies numériques pour écologiser le productivisme agricole

par Jeanne Oui

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Christophe Bonneuil et de Sara Angeli Aguiton.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 27-09-2017 .


  • Résumé

    Face aux pollutions environnementales causées par les pratiques productives, le modèle de l’« agriculture de précision » s’est développé depuis les années 1990. Il s’appuie sur des capteurs, des satellites, des GPS et des algorithmes afin de diminuer les dégâts écologiques causés par les activités de production. Cette thèse étudie différents processus d’écologisation des mondes agricoles français à l’oeuvre à travers l’agriculture de précision, entendus comme la réintégration d’entités environnementales dans les politiques publiques, les savoirs et les pratiques professionnelles pour protéger les agro-écosystèmes. Par une approche de Science and Technology Studies (STS) au croisement entre sociologie des mondes agricoles, sociologie du numérique et sociologie de l’environnement, ce travail suit la production, la mise en circulation et la réutilisation de données agro-environnementales numériques à travers deux outils : des stations météorologiques et des outils de gestion de la fertilisation des cultures. Reposant sur une enquête multi-située menée auprès de scientifiques agronomes, d’entreprises de services et d’agriculteurs céréaliers, la thèse met en avant que les outils numériques permettent de subordonner les processus d’écologisation aux objectifs productivistes des mondes agricoles à travers trois résultats principaux. Tout d’abord, la précision apportée par la quantification numérique renouvelle les échelles spatiales et temporelles d’étude des processus de production et met en visibilité de nouvelles entités agro-environnementales. Ce faisant, elle contribue à repousser les limites qu’oppose l’hétérogénéité du vivant à la standardisation productive. Au niveau des pratiques agricoles d’exploitations céréalières conventionnelles, les outils aménagent des zones de contournement vis-à-vis des réglementations environnementales et participent ainsi de la faible effectivité de l’écologisation des politiques agricoles. Ensuite, par leur fonction de traçabilité des pratiques agricoles et leur circulation à différentes sphères administratives, scientifiques, professionnelles ou commerciales, les données numériques participent d’une gouvernance des pratiques agricoles et d’une intégration technique renforcée des producteurs et productrices dans les filières agro-alimentaires. Enfin, cette étude montre que le déploiement des outils numériques contribue à transformer les processus d’écologisation en opportunité commerciale : la transition écologique des activités productives attire des entreprises en quête de nouveaux marchés pour leurs outils et services numériques

  • Titre traduit

    Precision to the aid of pollution : how digital technologies offer to green farm productivism


  • Résumé

    At the crossroads of environmental pollution and farm productivism lies the promise of new technologies. This is exemplified by the emergence of “precision farming” in France in the 1990s, a new farming model which relies on sensors, satellites, GPS and algorithms to reduce the ecological damage caused by productivism. This thesis studies different greening processes of French agriculture, understood as the reintegration of environmental concerns in public policies, knowledge production and professional practices. Using a Science and Technology Studies (STS) approach at the crossroads between sociology of the agricultural worlds, sociology of digital tools and environmental sociology, this work follows the production, circulation, and reuse of digital agro-environmental data through two technologies: weather stations and crop fertilization management tools. Through the lens of a multi-sited fieldwork among agricultural scientists, service companies and crop farmers, the thesis highlights that digital tools allow the subordination of greening processes to productivist objectives with three main results. First, the precision brought by digital quantification renews the spatial and temporal scientific scales and makes new agro-environmental entities visible. This contributes to push back the limits opposed by the heterogeneity of living organisms to productive standardization. At the level of farming practices on crop farms, the precision tools allow to circumvent and thus weaken environmental regulation. Secondly, through their ability to trace farming practices and their circulation to administrative, scientific, professional, or commercial spheres, digital data participate to govern agricultural practices and to strengthen the vertical integration of producers into the agri-food chains. Finally, this study shows that the development of digital tools contributes to transform greening processes into commercial opportunities: the ecological transition of productive activities attracts companies seeking new markets for their digital tools and services.