Evolution fonctionnelle et de l'insertion socio-professionnelle et facteurs pronostiques après une lésion cérébrale acquise invalidante du sujet en âge de travailler – Etude de populations ayant eu un traumatisme crânien ou un accident vasculaire cérébral

par Alexis Ruet

Projet de thèse en Santé publique - recherche clinique

Sous la direction de Philippe Azouvi et de Emmanuel Touze.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique , en partenariat avec Centre de Recherche en épidémiologie et Santé des populations (laboratoire) , Psychiatrie du développement et trajectoires (equipe de recherche) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (référent) depuis le 22-11-2017 .


  • Résumé

    Les lésions cérébrales acquises (LCA) représentent les causes les plus fréquentes de handicap acquis complexe de l'adulte. En France, les deux principales causes de LCA sont le traumatisme crânien (TC) et l'accident vasculaire cérébral (AVC). Le TC touche particulièrement les sujets jeunes et 25% des victimes d'AVC ont moins de 65 ans. Les déficiences modérées à sévères après TC ont une incidence de 45 à 80 pour 100 000 personnes par an.1 Après un AVC, 40% des survivants sont partiellement dépendants pour les activités de bases de la vie quotidienne.1 l'espérance de vie corrigée de l'incapacité était estimé à 6 825 422 en 2013 dans les pays développés après un AVC survenu entre 20 et 64 ans.2 Les séquelles peuvent associer à des degrés divers des troubles moteurs, sensitifs, sensoriels, cognitifs et comportementaux. Selon le modèle de la classification internationale du fonctionnement et du handicap (CIF), ces séquelles entrainent en fonction de l'environnement des patients, des situations de handicap qui retentissent sur l'intégration dans la société et l'accès à l'emploi. Il existe peu de données épidémiologiques sur l'évolution fonctionnelle et de l'insertion socio-professionnelle de ces patients en France. A une échelle mondiale, les facteurs qui influent sur l'évolution fonctionnelle et l'intégration socio-professionnelle restent débattus même s'il est admis qu'ils associent des caractéristiques socio-démographiques, de sévérité de la lésion et environnementales (accès aux soins, situation familiale par exemple). L'objectif de ce travail est de décrire chez les personnes en âge de travailler, après un TC sévère ou un AVC, le retentissement fonctionnel et la réinsertion socio-professionnelle, de comparer entre ces pathologies leurs déterminants. Cet état des lieux permettra de discuter les besoins en soins de ces deux populations et du fait que le système de soins garantisse ou non une égalité d'accès aux soins.

  • Titre traduit

    Indicators and predictors of outcome after an acquired brain injury


  • Résumé

    Acquired brain injury (ABI) is the most common cause of complex acquired disability in adults. In France, the two main causes of ABI are traumatic brain injury (TBI) and stroke. TBI particularly affects young adults and 25% of stroke victims are under 65 years of age. Moderate to severe disabilities after TBI have an incidence of 45 to 80 per 100,000 people per year.1 After a stroke, 40% of survivors are partially dependent on the basic activities of daily living.1 Disability Adjusted Life Years was estimated at 6,825,422 in 2013 in developed countries among stroke victims between the ages of 20 and 64.2 Sequelae may involve varying degrees of motor, sensory, cognitive and behavioral disorders. According to the model of the International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF), these sequelae result, depending on the environment of the patient, disability situations that affect the integration into society and access to employment. There are few epidemiological data on functional outcome and socio-professional integration of these patients in France. On a global scale, the factors that influence the functional evolution and the socio-professional integration remain unclear even if it is admitted that they associate socio-demographic characteristics, of severity of the injury and environmental (access to care family situation, for example). The objective of this work is to describe in working-age people, after severe TBI or stroke, functional outcome and socio-professional reintegration, to compare their determinants in stroke and TBI. This inventory will help to discuss the care needs of these two populations and whether the health care system guarantees equal access to care.