La constitution irakienne de 2005 : un modèle de régime à définir

par Ali iessa raheem Al-yaqoobi

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Dominique Turpin.

Thèses en préparation à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de Ecole doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec EA4232 Centre Michel de l'Hospital (laboratoire) depuis le 21-02-2011 .


  • Résumé

    Après la chute de la dictature en irak, la rédaction de la constitution a été une occasion exceptionnelle de reconstruire l'etat irakien et les irakiens ont manifesté un grand enthousiasme dans le débat constitutionnel. l'irak est passé par une expérience constitutionnelle sans précédent dans les pays arabes, expérience encore plus difficile, car à une transformation radicale dans le pays s'est ajouté l'éclatement de conflits violents.les facteurs historiques sont une raison importante pour l'adoption du régime parlementaire, après la tyrannie des régimes précédents qui avaient confisqué tous les pouvoirs. le pouvoir exécutif a été confié au président du conseil des ministres, élu par le parlement, laissant au président un rôle protocolaire. néanmoins, nous trouvons que le président de la république dans la constitution irakienne a une tâche qui va au-delà des pouvoirs d'un président dans les régimes parlementaires. nous constatons également que le parlement exerce des pouvoirs étendus au-delà des compétences des régimes traditionnels parlementaires. le législateur a voulu éviter le retour d'une dictature qui s'exercerait à travers la concentration des pouvoirs. maintenant le corps législatif a beaucoup de pouvoirs et les décisions sont prises avec les diverses composantes du peuple irakien.ainsi, nous chercherons quelle est la nature du système politique en irak .


  • Pas de résumé disponible.