Les romanciers ivoiriens face à l'Histoire : 1990 - 2009. Textes et contexte

par Sabine Aka Koffi

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Sylvie André.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) depuis le 08-11-2010 .


  • Résumé

    Le roman postcolonial relève de l’interprétation de l’Histoire inhérente à l’écrivain d’origine africaine. En l’absence de sens acceptable pour les intéressés, la fiction interroge et met en exergue les aspects occultés de l’Histoire. L’étude s’attache à mettre en évidence des grilles de lecture autres qu’occidentales permettant de comprendre l’Histoire immédiate, thématique de plus en plus marquée chez les romanciers contemporains de Côte d’Ivoire. L’on se propose d’analyser la façon dont les romanciers ivoiriens des années quatre-vingt-dix à nos jours problématisent le thème de l’Histoire, comment ils l’intègrent à la trame narrative et pourquoi. La gestion d’une Histoire européo-centrée est un exercice délicat mais essentiel pour sortir de l’impasse. Les écrivains cherchent à doter leur peuple d’une Histoire à l’africaine ; Histoire compliquée par le colonialisme. L’étude vise à montrer comment cette évolution correspond à une urgence pour les auteurs : ceux-ci tentent en effet, à travers l’écriture romanesque, de trouver des réponses à la fragilisation des structures étatiques et de conjurer le spectre de la guerre civile amorcée par l’instrumentalisation du concept de l’Ivoirité. L’analyse porte sur les représentations mentales et culturelles, et l’on interrogera les catégories littéraires de façon à rendre compte de la façon dont elles induisent une vision de l’Histoire.

  • Titre traduit

    The Ivory Novelists Facing History : 1990-2009. Texts and context


  • Résumé

    The postcolonial novel is linked to the interpretation of History inherent to the african native writer. Without any acceptable understanding for the people concerned, fiction examines and brings out various occulted aspects of History. This study' s purpose is to underline some ways to interpret History other than from a western point of view, allowing the understanding of present History, a theme more and more present with contemporary Ivorian novelists. We propose to analyze the way Ivorian novelists, from the 90's until today, are treating History and how and why they integrate it into their fiction. The management of a european-centered History is a touchy but essential exercise to break the deadlock. Writers are willing to give their people an african History, complicated by colonialism. The study's goal is to show how this development is an urgency for the authors: in fact they try, through fiction, to find answers to the weakening of state structures and to ward off the specter of civil war initiated by the manipulation of the concept of "Ivoirité". The analysis focuses on the mental and cultural representations and we will go through the various literary categories, in order to summarize the way they induce a vision of History.